C’est le printemps et pile poil le moment d’aller se balader et cueillir de l’ortie. Riche en vitamines C et pleine de vertues, l’ortie est l’allié de la cuisine, mais aussi de la santé et du jardin. Je discutais avec ma copine Tiphaine qui me partageait son sentiment de galère face l’ortie. Mon premier contact avec l’ortie culinaire a été aux Orties Folies, il y a quelques années. Depuis, j’ai fait un peu de chemin et j’avais hâte d’avoir enfin un jardin digne de ce nom (avec des friches donc) pour cueillir ma propre ortie. Alors, cela m’a donné aussi l’idée de ce post; je me suis dit qu’un petit récapitulatif ne serait pas de trop.

mon petit champ d'ortie au fond du jardin

Mon petit champ d’ortie au fond du jardin

 

Qu’est-ce qu’une ortie?

L’ortie est le nom générique d’une 30aine de plantes urticantes, les urticacées qui portent bien leur nom. L’urtica, donc, lepetit nom de l’ortie, se décline en 5 variétés en France. Les orties les plus courantes sont la grande ortie et l’ortie brûlante.

 

les poils urticants de l'ortie

L’ortie est une plante vivace, qui a tendance à s’étaler. Ses racines, des rhizomes, courent sous la terre et envahissent les coins favorables à sa croissance. Tu peux contenir ton petit jardin d’ortie à la manière des menthes, en plantant tout autour une barrière bois/terre cuite/plastique (mais c’est moins top) enterrée.

 

Les tiges et le dessous des feuilles en forme de cœur sont recouverts de petits poils chargé d’un poison urticant, c’est-à-dire qu’il brûle la peau. Ces poils qui la ornent sont en silice (comme le sable) et sont cassants comme du verre. Ils libèrent un cocktail intéressant de liquide histaminique, d’acide formique, de sérotonine et d’un neuro-transmetteur. Une vraie arme de destruction à elle toute seule.

pour cueillir l'ortie: des gants et un sécateur

Mon petit panier de récolte d’ortie, mes gants plastiques et mon sécateur, je suis parée!

Comment se prémunir des piqûres de l’ortie?

Le port de gants est indispensable pour se prémunir des piqûres des orties: gants en caoutchouc ou gants en cuir car les petits poils de l’ortie sont si fins, qu’ils passent à travers les tissus. Ils sont capables de passer la barrière protectrice des poils des animaux, c’est te dire qu’ils sont vicieux.

Comment soulager les piqûres d’ortie?

Il ne faut surtout pas gratter! cela aurait pour effet d’étendre l’action du poison et d’aggraver l’inflammation.

  • si tu n’es pas trop sensible: passe juste l’endroit piqué sous un jet d’eau bien froide. Cela soulage et cela t’empêche de gratter. L’action du poison passe assez vite.
  • si tu es sensible, après avoir passé sous l’eau froide, étales une pommade anti-histaminique de type « apaisyl ».

plans d'ortie

A quoi peut servir l’ortie?
  • Au côté de la cuisine, l’ortie est une source de bienfaits côté la santé. Riche en vitamine C, elle est aussi pleine de vitamines B2, K et pro-vitamine A. Elle contient 4 fois tes besoins journaliers en manganèse, presque 2 fois en calcium, et 100 % de tes besoins en fer, en magnésium et en cuivre. De quoi faire de cette petite championne de la santé, un anti-fatigue, un anti-inflammatoire et un diurétique.
  • Côté nutritionnel pur, elle est riche en eau et en… protéines: elle contient les 8 acides aminés essentiels à l’organisme, pour 10 g de protéines environ au 100g. L’ortie est alcalinisante pour l’organisme (elle a un indice PRAL à -60, plus alcalinisante que le curcuma par exemple, dont on parle tant en ce moment).
  • Côté jardin, enfin, sa richesse en minéraux renforce les autres végétaux quand elle est transformée en purin, ce qui leur permet de se défendre contre les nuisibles. Une fois hachée et macérée plusieurs jours à l’abri de la lumière, le mélange d’ortie sent assez fort. Mais versé dilué dans l’eau, il renforce les défenses des arbres et arbustes. Pulvérisé, il chasse les pucerons et le mildiou.

Comment cueillir ou choisir l’ortie?

tige d'ortie

Il est préférable de cueillir l’ortie toi-même: d’abord tu sais alors d’où elle provient, si elle n’a pas été prise dans un coin trop pollué ou qui a reçu des engrais/traitements chimiques. Car en championne de stockage, elle avale tous les minéraux qu’elle peut puiser dont le dangereux plomb. Tu évites donc les bords de route, les abords des usines et bien sûr la ville.

Cueille l’ortie le matin, quand il fait encore frais. L’ortie est gorgée de vitamines C qui s’oxyde très vite. Pour préserver ses vertus tonifiantes, ne cueille pas l’ortie très à l’avance. Cueille-la juste avant de l’utiliser.

Choisis les plants qui ne sont pas trop haut, trop vieux, et qui ne portent pas de fleurs: les fleurs femelles ressemblent à des chatons, les fleurs mâles a des petites boules. Tu peux couper les orties deux fois par saison, avant que les fleurs n’apparaissent, elle ne va pas disparaître. Mais laisse la racine en terre, cela te permet d’avoir ton petit champ d’orties bien à toi.

Comment préparer l’ortie?

comment préparer l'ortie: couper la feuille à ras

Préparer les feuilles d’orties en les séparant de la tige: couper à ras de la feuille à l’aide d’un petit sécateur ou d’une paire de ciseaux

  • enfiler des gants
  • tenir la tige d’ortie et à l’aide de ciseaux, couper les feuilles à leur base, sans prendre la queue.
  • Rincer l’ortie dans deux eaux: une eau vinaigrée, puis une eau claire.
  • L’ortie est prête à cuisiner!

Quelles recettes d’ ortie?

L’ortie ressemble beaucoup à l’épinard. Toutes les recettes d’épinards ou d’autres feuilles bien vertes (laitue, roquette, cresson) peuvent donc être adaptées avec des orties. Pense donc aux omelettes et autres œufs en cocotte ou bénédictine. Bien sûr, aux tourtes ou aux quiches au printemps, ou aux soupes s’il fait froid.

Laisser un commentaire