Melon rôti au miel et à la feta.

Par Anne Reverdy

melon rôti au miel et à la feta, ma recette gourmande d'entrée d'été

Il n’y a pas à dire, le melon pour moi représente l’été dans toute sa splendeur. Il est synonyme de Sud, de rafraîchissement, de gourmandise, et aussi de cuisine, de cette cuisine simple et spontanée que l’on peut faire en vacances… Alors, comment choisir le melon ?

Qu’est-ce que le melon charentais ?

En France, on trouve 3 grandes régions de production de melons : le premier à arriver, vers la mi-mai, c’est bien sûr le melon de Cavaillon sous Avignon.
Puis viennent les melons du Sud-Ouest: Lectoure, Nérac, le Quercy qui bénéficie d’une IGP Melon du Quercy. Enfin, à l’approche de l’été à proprement dit (vers la mi-juin), c’est au tour des melons des régions plus septentrionales d’annoncer que l’été a envahi la France : tu peux alors te délecter des melons du Val de Loire, des Charentes, de la Vendée ou du Poitou (IGP). Et puis si tu es des îles : alors profite pour goûter le melon de la Guadeloupe (IGP aussi, la dernière, 2012).
Attention à l’appellation « charentais » : le melon appelé « charentais » est une variété de melon et une appellation commerciale, pas un gage de provenance de nos régions. Bien sûr cette variété a été développée en Charentes, mais ce nom ne désigne plus sa provenance depuis longtemps. Un peu comme les cerises de Montmorency par exemple.

Il existe un melon charentais jaune, celui qu’on connaît le plus en France (en fait il est orange), et un melon charentais vert, qui est produit au Maroc et en Espagne. Moi, de ces pays, je préfère les melons d’eau, qui sont une spécificité de leurs producteurs, mais quand je cherche un melon jaune, je préfère celui produit en France. Il est produit dans un environnement adapté à la diversité des espèces, il est cueilli à maturité, tôt le matin, et est manipulé sans chocs… Les deux grandes aires de culture sont les Charentes et en Provence, autour de Cavaillon.

Comment choisir son melon?

Le melon est un fruit climactérique. C’est un fruit qui continue à mûrir après sa cueillette sous l’effet d’un gaz qu’il produit, l »éthylène. Donc techinquement, tu peux acheter un melon pas mûr, il est potentiellement bon. C’est pour cela qu’il ne suffit pas de le respirer pour savoir.

Un melon mûr est un melon qui sent bon, oui. Mais s’il ne sent rien, cela ne signifie pas qu’il est mauvais. Par contre, s’il sent l’alcool, le fruit tourné ou le moisis, passe ton chemin, ce melon est foutu.

Observer la queue du melon

Des melons jaunes, entiers et ouverts
©AdobeStock

Il ne sert donc pas à grand chose de sentir le melon, sauf d’y prendre du plaisir. En effet, il est parfumé assez tôt dans sa croissance. Par contre, la queue du melon indique son degré de maturité. Pour cela, il ne faut pas qu’elle ait été arrachée par le transport, donc a priori, tu écartes d’emblée tout melon sans queue, car c’est signe que ton melon a été maltraité dans le transport.

Par contre, si la queue commence à se détacher légèrement (petite crevasse tout autour de sa base), c’est un signe de maturité. Pour le melon de la variété charentais jaune, sa maturité est aussi indiquée par sa couleur vert et reflets jaune. Tu choisis le melon ferme, surtout au derrière car s’il est mou, c’est signe d’un début de putréfaction…

Soupeser le melon

Il doit être lourd par rapport à son calibre : quand il est petit, il fait au moins 650 g ; moyen, il pèse entre 650 et 900g ; et gros il doit frôler le kilo. Alors il doit te paraître pesant en main. Compare les melons de l’étale, soupèse les uns et les autres, et à calibre égal, prends le plus lourd.

Le melon et ses apports nutritionnels

Le melon est assez peu calorique (34 kcal/100g), il est surtout bourré de vitamines (Vit C), d’oligo-éléments (potassium, fer, zinc, cuivre, manganèse) et il est riche en carotène (la moitié de l’apport quotidien)… De plus, pour les diabétiques ou ceux qui surveillent leur glycémie, si le melon présente un indice glycémique assez fort (67), il a en fait une charge glycémique basse (moins de 6). Car le melon est riche en fibres et en eau. C’est d’ailleurs aussi un excellent laxatif naturel.
Alors abuse… surtout que quand il fait chaud, c’est tellement désaltérant…

Des idées recettes de melon

Je suis de ceux qui aiment le melon en légumes : quand je le mange nature, je le sale et le poivre… Je l’adore en salade avec une vinaigrette par exemple, ou grillé avec du canard 😉 Bon, je suis aussi une gourmande… alors la lavande, il aime, la verveine aussi, et le thym, je ne t’en parle même pas…

Ma recette de melon rôti au miel et à la feta
melon rôti au miel et à la feta, ma recette gourmande d'entrée d'été

Melon rôti au miel et à la feta

Une entrée végétarienne qui fait se rencontrer le sucre du melon rôti et le piquant de la feta et de la roquette.
Temps de préparation 10 min
Temps de cuisson 5 min
Temps total 15 min
Type de plat Légumes et féculents, Salade
Cuisine Française
Portions 4

Ingrédients
  

Instructions
 

  • Couper le melon en quartiers. L’épépiner. 
  • Dans une poêle, le faire revenir dans 1 cs d’huile, ajouter le miel, le faire rôtir sur les deux tranches.
    Le réserver. Bien garder le jus de cuisson.
  • Préparer une vinaigrette avec le vinaigre, le sel, le piment, la sauce de cuisson et monter à l’huile.
  • Dans chaque assiette, poser un melon, émietter ¼ de la feta, ajouter de la roquette, assaisonner de vinaigrette.
    Déguster frais.
Vous avez essayé cette recette?Faites-nous savoir comment c’était!

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette




1 commentaire