Tarte aux poireaux crayons toute en longueur 2

Cela va me changer des tomates, des poivrons, des aubergines et des courgettes… C’est vrai que quand l’été arrive, j’ai tendance à manger uniquement des légumes fruits, à m’en gorger même tellement la mer Méditerranée me manque et ce petit air de vacances qu’un tajine ou une brochette d’agneau met tout de suite sur votre table.

Mais il y a bien d’autres légumes, notamment ces élégants poireaux crayons, tout en finesse et tendreté. Comme d’habitude, j’ai fait au plus simple. Je voulais grader ce goût bien caractéristique des poireaux frais et en même temps, j’avais en tête de jolies images de poireaux grillés au feu de bois.

Ni une ni deux, voici une tartelette à manger tellle quelle, avec une salade ou en petits cubes à l’apéro (c’est ainsi qu’on l’a finie Arno et moi :-))

Une bonne semaine à tous, aujourd’hui ensoleillée mais dès demain: à vos parapluies, c’est normal, le 14 juillet il pleut 😉

Tarte aux poireaux crayons toute en longueur 1

TARTE AUX POIREAUX CRAYONS TOUTE EN LONGUEUR

Pour 4 personnes

150g de pâte brisée
7-8 poireaux fins
1 cc de moutarde forte
2 cs de parmesan râpé
1 cs d’huile d’olive
sel, poivre

Laver, éplucher et couper le vert des poireaux pour ne laisser que la partie tendre. Porter à ébullition, une casserole d’eau salée. Y plonger les poireaux 10 minutes, égoutter, laisser refroidir.

Préchauffer le four à 220°c.

Etaler la pâte et la couper en forme de rectangle à la longueur des poireaux. Poser la pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

Etaler la moutarde sur la pâte, poser les poireaux les uns à côté des autres. Saupoudrer de parmesan, saler, poivrer. Arroser d’un filet d’huile d’olive.

Cuire au plus bas du four 25 minutes. Servir chaud accompagné d’une salade verte.

PS: si vous ne trouvez pas de poireaux crayons, utilisez des poireaux ordinaires. Epluchez les premières couches jusqu’à obtenir une assez jolie longueur de blanc et vert tendre (utilisez les feuilles restantes comme fond de soupe glacée par exemple (feuilles, pommes de terre, bouillon, puis créme et pluches de cerfeuil miam!).

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • J’adore ta présentation, et le goût doit être de la partie aussi j’imagine.
    Où est ce que tu trouves des poireaux aussi fins et aussi petits ? Je suis curieuse parce que je n’en ai jamais vu. A moins que se soit les oignons frais, mais j’ai des doutes…
    A bientôt 😉

  • @Mr Cravates: merci de ta proposition mais malheureusement je dois décliner…
    @Sabrina: je els trouve depuis peu sur les marchés ou dans le monop et même dans les Auchan. C’est devenu à la mode… Sinon, prends les plus fins que tu trouves et dépiottes les un peu… C’est le même résultat. Ce ne sont absolument pas des oignons frais (trop aillacés et pas assez sucrés).