Le Kouglof traditionnel alsacien

Peut-être est-ce dû aux marchés de Noël alsaciens, mais l’Alsace et ce kouglof traditionnel alsacien, me mettent totalement dans l’ambiance de Noël. Quoi de meilleur qu’un matin de Noël, les bols fumants, au pied de l’arbre, à ouvrir les cadeaux en se délectant de kouglof?!

Kouglof tradtionnel 4

C’est peut-être le moment le plus magique, pour moi, à Noël. L’oeil impatient, le sourire émerveillé, le cri interrompu:

Un arbre, brillant sous lequel les couleurs des papiers annoncent cent et une merveilles,

Kouglof tradtionnel 2

Une table surchargée sur laquelle trônent les confituriers de verre, les arômes généreux de mille gourmandises…

Je ne m’étais jamais aviser de faire un Kouglof. Ce n’est pas ma tradition, mais, après mon voyage à Strasbourg cet été et ma razia sur les superbes faïences de XXX, je n’ai plus d’excuses du tout. Surtout que je suis un peu cernée d’Alsaciennes, aussi… le padawan (ma Clem d’amour) en prime!

Kouglof tradtionnel 3

Mon Kouglof n’a rien d’original, il est fabriqué avec tous les ingrédients de mise: kirsch et raisins, amandes entières, farine, sucre et oeufs. J’y ai juste introduit un de mes tics alimentaires: le beurre salé. Plutôt que de jongler entre la levure et le sel qui lui veut du mal, j’ai pris sur moi de monter ma pâte à brioche avec du beurre 1/2 sel. Et le résusltat est là: Jeff et moi, nous nous sommes partagés la moitié du Kouglof ce matin…

Va pas faire long feu, ma petit cigogne!

Kouglof tradtionnel 1
Kouglof tradtionnel 4

Kouglof Traditionnel

Type de plat: Dessert, Goûter, Petit Déjeuner
Cuisine: Alsacienne, Française
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 55 minutes
Temps de levée: 5 heures
Portions: 8
Délicieuse brioche alsacienne
Imprimer la recette Epingler la recette

Ingrédients

  • 300 g farine T55 + un peu de farine pour le moule
  • 1 sachet levure de boulanger déshydratée
  • 45 g sucre en poudre
  • 14 cl lait
  • 2 oeufs
  • 150 g beurre 1/2 sel + un peu de beurre pour le moule
  • 120 g raisins secs bruns
  • 50 ml kisch
  • 13 amandes entières mondées il m’en fallu 13, il en une par alvéole du moule, qui représente souvent les 12 apôtres + JC
  • Sucre glace

Instructions

  • Faire tremper les raisins secs dans le kirsch et compléter avec de l'eau chaude jusqu'à les couvrir.
  • Faire tiédir le lait.
  • Diluer la levure de boulanger mélangée avec une cuillère soupe de la farine et un peu de lait tiède.
  • Verser la farine dans un bol de robot pétrisseur muni d'un crochet ou dans un saladier.
  • Faire un puits.
  • Verser le sucre sur un côté et le recouvrir d'un peu de farine.
  • Verser dans le puits la levure diluée, le reste de lait et les oeufs. commencer à pétrir doucement. Le mélange doit devenir homogène.
  • Ajouter le beurre coupé en petits cubes et pétrir jusqu'à ce que le beurre soit totalement incorporé.
  • Poursuivre le pétrissage pendant 15 minutes, puis Laisser reposer la pâte à température ambiante pendant 2 h sous un torchon. Elle doit doubler de volume.
  • Une fois la pâte bien levée, beurrer le moule à kouglof, le fariner et ôter ensuite l'excès de farine en le retournant et en tapotant le moule.
  • Déposer au fond du moule, une amande dans chaque rainure.
  • Ajouter les raisins secs à la pâte et la pétrir jusqu'à ce qu'ils soient bien répartis.
  • Former une boule avec la pâte, y créer un trou et l'élargir assez pour pouvoir déposer la pâte dans le moule. La soudure de la pâte doit être au dessus, le côté lisse, côté amande.
  • Couvrir le moule d'un torchon et laisser la pâte lever jusqu'à envahir quasiment tout le moule (2 ou 3 h).
  • Préchauffer le four à 160°C et y déposer le moule au plus bas du four. Laisser cuire le kouglof 45-55 minutes.
  • Démouler le kouglof à la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.
  • Le saupoudrer de sucre glace avant de le servir.

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette




7 Commentaires

  • « A gutter » comme on dit chez nous!
    Ma mère ne le fait plus sucré car je n’aime pas les raisins. En revanche, le kouglof salé aux noix et lardons de ma Môman, c’est le meilleur de l’univers! (Comme sa choucroute aux deux saumons).

  • Bonjour, bien tentant ce petit kouglof. Mais étant cuisinier occasionnel, j’ai toujours un mal fou pour faire lever ma pâte. Je me pose donc la question sur la température idéale de levée et je suis plutôt surpris de voir que celle-ci peut gonfler en la mettant au frigo. Il est toujours écrit dans la notice qu’il faut que l’environnement soit tiède. A moins que je ne prenne pas la bonne levure…..
    Lucien

  • @Lucien: il y a deux façons de faire lever la pâte; La courte et rapide et la longue. Plus la température est élevée, plus la pâte lève vite mais le pain ou la brioche sera moins bonne. Plus la température est basse, plus la levée est longue est le résultat meilleur. A 19-20 °c, il faut compter selon les recettes, deux levée de 1h-1h30 pour la première, 1h pour la seconde. Dans le réfrigérateur, cela peut être deux levées de 3-4h ou une extérieur de 1h30 puis une de 1 nuit dans le frigo. Par contre si ta pâte ne lève pas, il peut y avoir des problèmes lors de la fabrication: soit la levure est morte (cela peut être du au sel, il faut bien veiller à ce que le sel ne touche pas la levure avant qu’elle ait été mélangée à la farine), soit elle n’a pas assez de nutriments (de la farine ou du sucre, c’est pour cela qu’avec des levures déshydratée, on les amorce en les mélangeant avec du lait ou du sucre et un peu d’eau avant, et qu’on les laisse commencer à revivre avant de les mélanger à la farine, nutriment plus long pour elles).
    Une pâte à lever gonflera toujours, car la levure travaille en se nourrissant de sucre (sucre lent =farine, sucre rapide= sucre blanc ou roux ou miel). La levure va juste travailler au ralenti quand elle sera à une température plus froide (il faut la congeler pour qu’elle dorme complètement ou la sécher -les levures déshydratées partent de ce principe).
    Voilà, j’espère que tu as ta réponse.
    Anne

  • Tout d’abord merci à Lucien pour la question que je n’aurai pas osé poser en dehors de ma tête. Et merci à Anne pour la leçon sur la levure. Et quand tu veux pour le kouglof salé.
    Très joli ce moule, acheté à Strasbourg.

  • J’ai justement craqué pour un moule à kouglof ce matin…. Bon, il est en silicone, beaucoup moins joli que le tien…. Mais avec ta recette, je vais pouvoir l’etrenner…