Chou fleur en croûte de sel 1

Dilemme cornélien, crève-coeur cruel, écartellement douloureux: qu’il est difficile de choisir entre tous ces jolis commentaires…

En attendant, j’ai mis un chou-fleur en croûte de sel, joliment paré pour une cuisson toute douce…

Et j’ai relu vos écrits jusqu’à ce qu’enfin, se distingue un gagnant.

Chou fleur en croûte de sel 4

Pour ce type de cuisson, avec un sel qui transmet tous ses bienfaits à l’aliment, je choisis soit un sel gris complet, non lavé, soit un sel naturellement blanc, non lavé non plus. Quand un sel est traité et lavé pour devenir blanc, il perd tous ses oligo-éléments, ses minéraux, les micro-algues qui y sont présentes, etc.

Tu constateras aussi que j’utilise de la farine et des blancs d’oeufs: cela facilite la manipulation de la croûte de sel, cela « économise » aussi le sel qui reste un produit de luxe par rapport à la farine. Cela baisse égalament la teneur en saveur « salée »: mais il faut savoir que le sel qu’on rajoute en cuisine ou à table n’est pas la principale source de sel que nous ingérons: moins de 20%. Ce sont tous les produits transformés qui sont bourrés de sel et qui risquent de nous sursaler comme le fromage, la charcuterie, le pain, et tous les plats préparés… Les aliments bruts riches en iode, comme le poisson, les crustacés, contiennent aussi du sel.

Livre de Paul Wanner
De Paul Wanner, les Contes du Monde entier.
Cela a bercé mon enfance, et je ne retrouve plus
le livre 🙁
Si tu l’as et veux le vendre…

Le sel est indispensable à notre équilibre: il a une action sur les muscles, le coeur, la pression artérielle et la digestion. De plus, un repas sans sel – qui est je le rappelle un modificateur de goût, pas un exhausteur – est un repas fade. Quand j’étais petite, je lisais un conte qui s’appelait La Princesse Toque de Chaume. Elle avait eu l’audace de dire à son roi de père qu’elle l’aimait comme le sel dans un plat. Il la chassa au détriment de ses autres filles et elle devint mendiante, jusqu’à ce qu’elle rencontre un prince qu’il l’épouse, et qu’elle invite son père à sa table… Elle ne sala aucun plat, et son père comprit enfin la valeur de sa comparaison.

Chou fleur en croûte de sel 3

Plus sérieusement, l’iode compris dans notre alimentation est rare. Seuls les poissons, les crustacés et le sel en contiennent. Et quand on dit le sel, le sel iodé, soit naturellement, soit par adjonction. C’est un surdosage naturel en iode qui a protégé nombre de japonais au moment de Fukushima, car leur alimentation en est riche (poissons, crustacés, algues au quotidien). L’iode est indispensable à notre survie, à notre développement cérébral (les enfants qui en ont manqué sont handicapés à vie) et au fonctionnement de la thyroïde. La demande d’adjonction systématique d’iode dans le sel faite par l’état  en 1952 a fait disparaître les goitres endémiques et le crétinisme dus aux déficiences en iode…

Moins de sérieux, ou plutôt si, passons aux choses sérieuses: qui a gagné?

Eh bien, BRAVO à tous déjà, vous m’avez offert un petit coin de vos souvenirs, cela m’a fait voyager en enfance, pays que j’aime particulièrement…

Le commentaire que j’ai préféré est celui d’AngéliqueS, et son lancé de Baleine. Bravo à elle, elle recevra bientôt le kit par la poste.

sel la baleine et balance

J’avoue que c’est extrêmement dur de choisir, il y avait des frites qui m’ont caressé dans le sens des papilles, des vacances en Bretagne ou dans le sud qui m’ont fait rêver, un trublion qui m’a fait rire et une dynastie de Baleinottes qui m’a bien plue. Mais même si c’est déchirant de choisir, je préfère faire ce type de concours, j’ai l’impression d’échanger avec vous, enfin de vous connaître tous un peu plus…

A une prochaine donc.

Chou fleur en croûte de sel 2

 

 

Chou-fleur en croûte de sel et le gagnant du concours La Baleine
Author: Panier de Saison
Prep time:
Cook time:
Total time:
Serves: 4
Ingredients
  • 1 chou fleur
  • 40cl de gros sel
  • 50cl de farine T110 ou T55
  • 2 blancs d’oeufs
  • 12cl d’eau froide
Instructions
  1. Préchauffer le four à 180°c.
  2. Mélanger le sel, la farine, les blancs d’oeufs et l’eau. Malaxer le tout jusqu’à ce que cela fasse une pâte souple. L’étaler et en enrober le chou-fleur lavé et séché, juste épluché de ses plus grosses feuilles.
  3. Décorer le tout.
  4. Cuire le chou-fleur en croûte 60mn.
  5. Casser la croûte…. avant de déguster (mouarf….) avec un filet d’huile d’olive, de pistache ou un morceau de beurre DOUX surtout!
  6. PLUS PLUS: tu peux aromatiser ta croûte avec des herbes (thym par exemple) ou des épices (curry cela irait bien).

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • ce chou fleur en croûte a l’air tout simplement divin !! quel talent 😉 je suis entrain de saliver là ^^ et bravo à la lucky one 😉
    belle fin d’après midi

  • Bonjour! C’est un peu hors sujet mais c’est grâce à vous que j’ai retrouvé le titre et l’auteur de ce livre de contes que je cherche ardemment depuis que mes parents s’en sont débarrassé, ne pensant pas mal faire. Avez-vous retrouvé un exemplaire? Si oui, savez-vous où je pourrais en trouver une copie? Merci infiniment!