Tomates cerise Pepe très sucrée très goûteuse, un potentiel chain eating

Tomates cerise Pepe : très sucrée très goûteuse, un potentiel chain eating !

Dans le monde du jardin, il est un petit trésor, qui se cueille à maturité voire craquelé de sucs tant il s’est gorgé de soleil : la tomate. Un monde à l’opposé des étals de supermarché et souvent de marchés non producteurs, un monde d’odeurs, de saveurs, empli de promesses achevées. Pour créer cela, il faut la volonté de trois acteurs : l’Inra, un grainetier, un obtenteur (un inventeur de plans à cultiver).

Qui est La Sélection du Chef?

L’aventure « La Sélection du Chef » qu’a lancé le grainetier Graines Voltz et son directeur M. Richert , a nécessité aussi 9 chefs de cuisine, et pas des moindre, puisqu’on compte parmi eux Alain Passard (jardinier dans l’âme s’il en est), Marc Haeberlain, ou encore l’angevin Pascal Favre d’Anne. Ils se sont donc mis autour d’une table, non pardon, autour d’un champ, sous une serre, et ils ont planché pour obtenir 9 variétés de tomates, et bientôt d’autres fruits d’été, qui seraient vendus sous forme de graines aux jardiniers pro et sous formes de plants aux particuliers.

Attention : 2 articles 2 jours de suite à haute saveur ajoutée, puisqu’invitées (oui que des filles) à visiter le champ d’essai, nous avons fini autour d’une table puis d’un plan de travail pour déguster sous toutes ses formes la tomate et ses consœurs…

Fleur de tomate

Fleur de tomate

Le distributeur de graines et de plants, Voltz, originaire de Colmar et dans le métier depuis 27 ans avait pour volonté d’assurer une qualité gustative du produit. Généralement, quand on s’adresse aux jardiniers amateurs ou professionnels, on met en avant le côté résistance aux maladies, grosseurs des fruits, facilité de production… La gamme de l’horticulteur pourtant ne devrait pas s’arrêter là ! Comme sur le marché de la petite, moyenne ou grande distribution, on ne trouve plus, ou difficilement (et à des prix assez élevés), des produits qui défendent le goût, M. Richert s’est dit que c’était bien du côté du jardinier amateur que l’on pouvait agir. Et qui peut bien séduire son palais, à ce jardinier du dimanche ? Eh bien le cuisinier, justement. Il a donc fait appel aux grands, dès le début de son projet : des grands qui au passage sont bénévoles (sisisi) et qui n’ont demandé en échange, que les quelques graines ou plans qu’ils n’arrivaient pas à se procurer. Il y a maintenant dans le jardin de Passard dans la Sarthe, de ces plans de tomates délicieuses qui… (mais je m’avance).

Le travail a été long et élitiste : de 150 produits au départ, à force de sélection, il n’en est resté que 9 ! La gamme se complète petit à petit d’autres fruits de soleil comme des aubergines, des poivrons (dont un magnifique poivron noir), de courgettes. Pour ne pas dérouter non plus le consommateur final, pour l’éduquer quelque part, les fruits portent également le nom de leur variété, et non plus celui d’une marque : je vais beaucoup parler aujourd’hui de Garance, c’est le nom de la variété de tomate ronde qu’a créé René Damidot, par exemple.

Tomates en essai

Tomates en essai

Pourquoi les tomates de la Sélection du Chef ont du goût ? Pour quelques petites raisons essentielles qu’ont malheureusement oubliées les producteurs du productivisme et du capitalisme à tout crin… En créant leurs variétés, les graines Voltz ont favorisé le circuit court : leur recherche ne s’est pas portée sur un fruit qui résiste aux manipulations répétées, au réfrigérateur, aux transports longs. Il ne s’est pas porté non plus sur un fruit que l’on cueille immature : ce qu’on appelle la cueillette « au tournant » quand le fruit est encore vert, juste une petite tâche de rouge annonçant qu’elle commence à mûrir. Il ne s’est pas concentré sur des gènes de longue conservation. Non, il ne s’est penché que sur ce qui lui importait : un fruit qui a du goût, des formes variées et des saveurs bien marquées d’une variété à l’autres (le contraire de la standardisation). Un fruit qui se cueille à pleine maturité ce qui lui permet de profiter jusqu’au bout des apports en minéraux et oligoéléments de la terre (ce qui donne du goût)et de l’eau d’arrosage (il faut savoir que pour avoir un beau et savoureux fruit on arrose plus au moment du mûrissement de la tomate), un fruit parfois fragile qui ne se manipule pas par 15 intermédiaires et qui ne se conserve pas trois semaines ! Un fruit que l’on cueille, que l’on garde 2-3 jours dans son compotier (jamais de frigo, aïe aïe aïe !), que l’on croque et qui te charme… Sur le choix variétal ? Voltz s’est concentré sur du juteux, du fondant, sur du sucre mais pas trop, sur une acidité bien équilibrée. Ce qui rend ses tomates… hmmmmm J

Tomates en essai 2

Tomates en essai

Mais comment invente-t-on une tomate ?


C’est tout le plaisir de rencontrer un obtenteur (un inventeur de variété, je t’en ai déjà parlé, des obtenteurs, lors du post sur les pommes de terre de Noirmoutier). Tu comprends enfin comment cela se passe…

René Damidot a inventé Garance (quel joli nom…) et nous explique comment.

« Je voulais créer une tomate savoureuse, ferme et fondante à la fois. Assez sucrée mais avec une bonne pointe d’acidité. Je voulais créer une tomate goûteuse mais avec des caractéristiques modernes. Pour cela, je suis parti d’un matériel déjà amélioré (des graines qui existent déjà à l’INRA et ont déjà été sélectionnées pour obtenir des variétés pures aux caractéristiques renforcées en partant des variétés sauvages). » A Montfavet, à l’INRA, René a choisi deux lignées pures dont les caractéristiques lui plaisaient : l’hybride cumulera les caractéristiques des deux parents.

Une tomate hybride

On se fait souvent des films sur les hybrides : ce ne sont pas des plants génétiquement modifiés, attention ! Ce sont des plantes qui ont été croisées par la main de l’homme, ce qu’elles feraient peut-être dans la nature au hasard des pollinisations, mais sans recherche par la nature des caractéristiques que l’homme voudrait retrouver dans son jardin. L’hybridation est donc une pollinisation forcée, pas une manipulation de gènes. C’est une sélection humaine sur base de naturel. Rien à voir !

Pour cela, il faut un mâle et une femelle : Dans le cas de Garance, la résistance de la plante viendra d’une variété non inscrite au catalogue (elle n’a as de nom, elle n’a qu’un numéro)et qui sera le plan femelle. Le goût sera issu d’une variété ancienne des Galápagos : la Cheesmanii, qui jouera le reproducteur mâle. La Cheesmanii a des petits fruits (ce qui n’est pas intéressant) mais contient 12% de sucre, ce qui l’est beaucoup plus.

Dans la nature, les caractéristiques sexuées se trouvent déjà sur la même fleur, elle s’auto-reproduit ou alors reçoit par le biais des pollinisateurs (abeilles, papillons, etc) un pollen étranger, par hasard, de temps en temps. Ici, l’homme force deux plantes à se rencontrer et à se reproduire.

– Dans un premier temps, l’obtenteur fait se reproduire les plants purs (sans hybridation) en sélectionnant les plans. Cela lui permet d’augmenter les caractéristiques qui l’intéressent le plus. Pour la Cheesmanii, il s’agit du sucre par exemple. Il garde et fait se reproduire les plans qui portent les fruits les plus intéressants, il fixe durablement les caractéristiques qu’il veut voir apparaître un jour dans son hybride.

– Ensuite, il va croiser les plants mâle et femelle des deux variétés qu’il a sélectionnées. Il commence l’hybridation à proprement parler. Pour cela il opère délicatement sur le plant-même la fleur qui jouera la femelle, il la châtre de son organe mâle, les étamines. Il en récolte le pollen des étamines de la plante qui joue le rôle de mâle. Pour cela il cueille la fleur du plant mâle, la brosse délicatement pour faire tomber le pollen sur un réceptacle. Ce pollen, il va le déposer délicatement sur le pistil (organe femelle de la plante) de la plante qui joue le rôle de femelle. Et il attend… le fruit, puis les graines.

L'obtenteur de la Garance, René Damidot

L’obtenteur de la Garance, René Damidot, en train d’ôter (châtrer) les étamines de la fleur de tomate.

-La plante se reproduit. Quand elle a donné ses fruits, il sélectionne comme en amont les plants qui vont dans le bon sens, et croise entre eux les plants les plus intéressants. Quand il a enfin les bonnes tomates, un peu d’effort encore pour reproduire la plante et ancrer les caractéristiques variétales qu’il recherche. Enfin, il a créé une nouvelle variété.

– je te passe les démarches pour faire inscrire au catalogue les plants choisis, c’est long et administratif. La plante a reçu son nom, et peut enfin être commercialisée.

Tout cela pour te dire qu’il se passe un peu de temps entre l’idée et le trou que tu creuses fièrement dans ton jardin ou dans ton pot, et la récolte de tes propres tomates. Pour la Garance, la première étape (création et sélection des lignées pures), on a mis 15 ans. Ensuite, on procède à environ 80 hybridations différentes. La première année, 75 sont éliminées car insatisfaisantes, les 5 dernières sont cultivées dans des champs d’essai (l’endroit où j’ai fait toutes ces photos). Sachant qu’il faut, une fois la variété créée, 8 à 10 générations de plants (2 par ans) pour stabiliser un hybride. On met bien 20 ans pour créer une nouvelle variété.

L’obtenteur est un homme patient !

Lemon Boy

Lemon Boy

Tomates en essai 3

Tomates en essai

Ou trouver des tomates Sélection du Chef

Au jardin, sur ton balcon devant ta fenêtre, que vas-tu pouvoir faire pour t’offrir ces trésors ? Tu trouveras les plants dans toutes les bonnes jardineries de ta région. Il y a un moteur de recherche sur le site de La Sélection du Chef ICI. Tu reconnaîtras tout de suite le pot qu’il te faut parce qu’il est marqué d’une jolie étiquette La Sélection du Chef (sur le pot, ce qui évite aux petits malins d’emporter le carton planté dans le pot, tous les jardiniers qui font des courses dans ce genre d’endroits interlopes, me comprendront ;-)).

Tomates à planter la Sélection du Chef 1La Sélection du chef

Les plants se plantent au mois de mai pour les plus précoces : la Prévia, La Garance, La cookie et la Pepe. C’est la même chose si tu fais tout au balcon, évite le gel surtout. Derrière une fenêtre au soleil, c’est idéal ! Je ne suis qu’un pauvre jardinier très amateur, alors, voici les liens utiles pour cultiver tes plans, leur site est très bien fait :

– le choix

– les périodes

– le trou, sa forme etc.

– la nourriture et les arrosages

Les saveurs des tomates Sélection du Chef

Quant à moi, je ne peux que t’indiquer les saveurs qui t’attendent, après tes cultures et ta patience :

Compte à peu près trois plants par personne. Si tu es en appartement : fonce sur les tomates cerise, c’est parfait à cultiver en pots. Tu as la Pepe (un délit de sucre), La Cookie, plus grosse, dont la chair fine, le croquant et l’exceptionnelle longueur en bouche vont te séduire, et enfin la Trilly (une sorte de cœur de pigeon), très équilibrée entre le sucre et l’acidité : parfaite pour la salade et pour la cuisine !

Au jardin, tu as l’embarras du choix : la Garance et la Prévia sont très précoces. De quoi t’accompagner dès juin et ce jusqu’à octobre ! La Garance est douce, sucrée et rafraîchissante. Elle a une petite persistance farineuse qui lui permet d’être utilisée aussi bien crue que cuite. Elle te fera de formidables sauces, cette petite-là ! La Prévia est douce et peu acide. Elle est très juteuse, fondante, sa chair est ferme. La Fleurette, un joli fruit de 180g, est plus acide et plus végétale. Tu peux la planter assez tôt aussi, ce sera l’accompagnatrice de ta tomate mozza, de tes salades niçoises, ou alors de tes tomates farcies. La Maestria est aussi très fraîche, encore plus acide, elle me rappelle les fruits du jardin de mon grand-père. Elle se destine à être manger crue, épluchée, avec plein d’herbes ou en gaspacho. Elle te désaltèrera d’un été chaud voire caniculaire. Je n’ai pas pu goûter la Kalimba et la Grappelina, variétés assez précoces aussi, mais la Grappelina a une réputation de variété très parfumée.

Noir de Crimée, Cœur de bœuf, Garance (tomates rondes), Pepe (tomates cerise rondes), Green Zébra, Trilly (tomates cerises allongées)

Noir de Crimée, Cœur de bœuf, Garance (tomates rondes), Pepe (tomates cerise rondes), Green Zébra, Trilly (tomates cerises allongées)

DEMAIN ON PASSE A TABLE!!!

Laisser un commentaire

1 commentaire