Margaux Wine Tour

Imagine… Tu embarques à bord d’un side-car et tu fais la tournée de 3 grands ducs bordelais avec dégustations de grands crus et dîner aux châteaux. C’est le programme magique du Margaux Gourmet Trail imaginé par Château Kirwan!

L'Eglise Saint-Michel près de Château Margaux au crépuscule aperçu du Margaux Wine Tour du Château Kirwan
Coucher de soleil sur le clocher de l’Eglise Saint-Michel à Margaux

Et si tu dînais aux châteaux?

Je t’emmène dîner non pas au château mais aux châteaux! C’est la très bonne idée que Château Kirwan vient de lancer avec le Margaux Gourmet Trail.

Au départ de Bordeaux, une petite chevauchée de side cars vient t’enlever: destination trail dans les vignes et dîner en 3 temps, avec, à chaque service, une halte dans un des grands châteaux de l’appellation Margaux.

La cuverie de tulipes en bétons de Château Kirwan
La magnifique cuverie de tulipes en béton de Château Kirwan

Château Kirwan s’est associé pour l’occasion à deux autres Grands Crus Classés de Margaux: Le Château Marquis de Terme et le Château Lascombes.

Tu sillonnes les vignes au crépuscule, tu dégustes les vins dans des lieux exceptionnels, tu dînes entre amis… de quoi te transporter, au propre comme au figuré.

Le Château Kirwan et ses jardins
Le Château Kirwan et ses jardins

Les side cars de Retro Tour Bordeaux

C’est dans le cadre exceptionnellement beau du château Kirwan (je ne dirais jamais assez que l’appellation Margaux est belle à voir), que nous retrouvons Alexandre et ses acolytes de Retro Tour Bordeaux, prêts à nous embarquer sur leurs side cars pour sillonner les chemins de vigne. Le temps de nous harnacher un peu (il fait encore frais) et de saluer la propriétaire de Château kirwan, Sophie Schÿler, et nous voilà partis vers la 1 ère étape de notre dîner-dégustation en 3 temps: le Château Marquis de Terme.

Mme Sophie Schÿler propriétaire de Château Kirwan et Alexandre du Retro Tour Side Car
Alexandre notre chauffeur Retro Tour et Sophie Schÿler, la propriétaire de Château Kirwan

Moi qui ne suis jamais montée dans un side car de ma vie, je suis surprise par le confort de la place « basse »: tu sens peu les chaos des chemins et le siège est très accueillant (avec mon dos, ce n’était pas gagné pourtant). Le grand avantage de ce Margaux Gourmet Trail est qu’Alexandre a repéré tous les chemins et qu’en side car, on peut sillonner entre les vignes. Nous ne sommes pas obligés de prendre les routes goudronnées. Paysages inédits garantis!

C’est très agréable de découvrir l’appellation autrement pour moi qui la parcours beaucoup en voiture, généralement. Les détours valent le coup d’œil, et la vitesse mesurée du side car te permet d’admirer en mouvement mais en slow motion, de magnifiques points de vue, comme ce coucher de soleil que j’ai pu admirer au-dessus du clocher de l’église Saint-Michel à Château Margaux.

Nos chauffeurs ont la classe: habillés années 50, ils ont l’élégance et le charme d’antan. Ils instillent au parcours, une généreuse dose de bonne humeur et ils sont d’une galanterie à toute épreuve. La soirée fut, avec eux en fil conducteur, un bon moment de découverte (Alexandre connaissant bien le terrain) et de joie.

Dégustation d’une horizontale de Margaux Grands crus 2012

Qu’est-ce qu’une dégustation horizontale?

Nous avons ce soir-là rendez-vous avec le millésime 2012. Déguster une même année de crus, de domaines différents, d’un même vignoble, voire si possible d’une même appellation, c’est toujours une expérience exceptionnelle. Cela s’appelle une Horizontale: on découvre alors l’influence du sol de chaque domaine, celle du travail du vigneron et des choix de vinification, d’élevage ou d’assemblage de chaque maître de chai, on se prend à se dire que l’on toucherait presque de sa propre compréhension, ce qu’est le vin, comme on le fait. Pour moi, une horizontale, c’est à la fois un immense plaisir de découverte, une succession de surprises et d’émotions, une excitation, du coup, et souvent une éducation.

L'allée menant au Château Margaux

Lors de ce Margaux Gourmet Trail, l’exceptionnel touche au sublime: nous allons non seulement déguster une horizontale, mais tout en mangeant chaque fois un plat, nous allons en une seule soirée, déguster chaque cru dans son fief.

Le millésime proposé est un millésime « compliqué ». Nous sommes sur un « vin de vigneron », c’est-à-dire un vin où la main de l’homme a une énorme importance: l’hiver fut doux mais le printemps fut d’une humidité extrême, déclenchant des maladies et provoquant des grappes hétérogènes. Août fut plus favorable, chaud même, mais les maturités furent longues à attendre, d’autant que le mois de septembre rapporta une sacrée claque: ce fut un mois terriblement chaud et humide, voire tropical. Ce fut donc une année de choix pour le vigneron.

Il en résulte des vins très personnels, un bon millésime distinguant chaque domaine et suscitant des surprises. Je t’explique tout cela pour te dire que j’aime beaucoup 2012: il me surprend toujours et c’est une année que j’aime bien thésauriser dans ma cave pour l’ouvrir de temps en temps et constater son évolution. Déguster 3 grands crus de Margaux autour de ce millésime, tu penses bien que cela m’enthousiasme.

Les vins de Margaux, la part féminine du Médoc?

On dit souvent que le vin de Margaux est un vin féminin… Aux temps du féminisme à tout crin, j’entends déjà certains qui s’insurgent, et c’est vrai qu’estampiller systématiquement un caractère plus doux, plus soyeux ou plus délicat et plus complexe par l’adjectif « féminin » peut confiner au péjoratif. Mais il en reste que les vins de Margaux ont une place à part dans la péninsule médocaine.

Cela tient en fait au sous-sol de Margaux, dont la diversité géologique apporte beaucoup aux raisins qui poussent. On y trouve du sable, du calcaire plus ou moins argileux, des graves (gros cailloux de silice), des marnes (roche sédimentaire argilo-calcaire), une diversité qui affleurent selon les domaines et qui donnent le ton. De plus, le terrain est très perméable: l’eau ne stagnant pas dans les premières couches d’humus, la vigne plonge ses racines profondément, ce qui lui permet de résister aux assauts de la sécheresse. Ce terroir favorable fait que Margaux regroupe un record de grands crus (21) et que ses vins sont de tanins soyeux, élégants, fruités dans leur jeunesse et élaborés dans leur maturité. Féminins, donc…

Le grand Cru Classé Marquis de Terme

Grand cru classé Château Marquis de Terme sur la table de la salle du Parc
Dans la salle du Parc au Château Marquis de Terme, le grand cru classé nous attend pour l’entrée

Le Château Marquis de Terme étire sa belle façade classique le long de la route de Rauzan à l’entrée du village de Margaux. Le soleil rasant nous accueille dans la cours intérieure, nous rions de notre premier tour de side car au milieu des vignes et de nos nouvelles sensations.

Château Marquis de Terme
Arrivée au château Marquis de Terme

Une élégante décontraction est de mise ici, face au parc bordé de platanes. Nous accueille un salon blanc devant une cheminée de tuffeau, de belles pierres de taille et une table fleurie: la bouteille de Château Marquis de Terme scintille au feu couchant du soleil. Nous nous attablons sans tarder pour l’entrée.

Vin du Château Marquis de Terme et salon de la salle du Parc

Le 1 er vin de Château Marquis de Terme est 4 ème grand cru classé (classement 1855). C’est un vignoble de 40 ha sur des croupes graveleuses (petites collines d’alluvions de graves, c’est-à-dire granulats de sable). La terre y est donc fraîche et apporte au vin une belle acidité ainsi que des tanins structurés à cet assemblage de 55% Cabernet Sauvignon, 40% Merlot et 5% Petit Verdot.

La façade classique de la salle du Parc du château Marquis de Terme

Au nez, je sens de la myrtille confite, une pointe de cèdre et de la minéralité. En bouche, j’ai une structure intense, texturée, une pointe fermée (c’est un vin qu’il faut aérer, voire carafer pour le moment). Les tanins sont présents mais sans agressivité. A l’agitation, c’est le fruit, le cassis et l’épice (réglisse) qui s’épanouissent. On retrouve la petite note boisée, comme un thé légèrement fumé, et beaucoup de gourmandise qui va sûrement s’accentuer avec le temps.

Nous dégustons ce vin avec un foie gras au magret de canard: le gras va bien à ce vin ainsi que l’intensité du canard. Cela fait ressortir sa fraîcheur et son fruit. Quand il sera plus âgé, je te conseille de le déguster avec des matelotes ou une côte de bœuf à la bordelaise.

Le Grand Cru Classé Château Lascombes

Side car arrivant au Château Lascaombes

Changement d’architecture et d’ambiance au Château Lascombes: bienvenue dans cette folie du XIXème, un de ces petits châteaux à tourelles qui sent bon les réunions de famille, le parquet qui crisse et la douceur des vacances sur un jardin à l’anglaise. C’est un endroit charmant, intime et qui se prête à te rêver princesse ou mariée dans l’année!

Entrée du Château Lascombes
Bienvenue au Château!

Nous y sommes accueillis comme à la maison: bon, soyons honnête, une maison plus plus! 😉 Mais tu es dans ce type de demeures où tout de suite, tu te sens chez toi, dans un cocon. Les hautes chaises de la salle à manger nous attendent sous le lustre éclairé, la dégustation s’annonce chaleureuse et intime.

La salle à manger du Château Lascombes
La salle à manger feutrée et douce du Château Lascombes

Le 2 nd Cru Classé Château Lascombes est un assemblage très différent du précédent vin: un tant pour tant de Cabernet Sauvignon et de Merlot (48%), avec une petite part de Petit Verdot. Le terroir également est très différent: nous sommes sur des argilo-calcaires. Les raisins macèrent 15 jours en cuves ovoïde avec une co-inoculation (les levures qui sont ajoutées) pour obtenir simultanément une fermentation alcoolique et une fermentation malolactique (la 2 ème fermentation qui apporte souvent de la pureté, du gras et de la rondeur). Les vins sont élevés en barriques 18 -20 mois.

C’est un vin à la couleur intense, comme un rideau rouge de théâtre, velours et profondeur. Au nez, je suis sur des notes gourmandes de fruits noirs bien mûrs et un léger toasté. On se dit que ce vin, dans ses vieux millésimes, sera d’une gourmandise extra. En bouche, l’attaque est fraîche et une pointe d’acidité structure des tanins discrets. C’est un vin enrobé qui se révèle, aux saveurs de fruits compotés, de tabac et de pain d’épice.

Bouteille de Château Lascombes sur table

Le Grand Cru Classé Château Kirwan

Arrivés au Château Kirwan, ce fut pour moi un peu le clou du spectacle tant l’univers ce domaine (voir mon reportage sur le Château Kirwan) invite une modernité élégante à la table d’une tradition aristocratique. Le poids de l’histoire réinventé et magnifié par son écrin architectural.

Les portes en moucharabieh de métal du Château Kirwan
Les portes du chai du Château Kirwan: un arbre de vie aux mots de vins, qui évoque la vigne de Noé en un moucharabieh de métal qui se prolonge sur la salle panoramique située au-dessus. C’est une oeuvre de Anatoly et Kinga Stolnikoff.

Arrivés à la nuit, nous nous trouvons à « toquer » à la double porte du chai, un impressionnant arbre de vie qui égraine, le long de ses branches, des grappes de mots du vin. C’est la vigne de Noé, qui rassemble et partage. Une mise en abîme de l’histoire et de la mythologie du vin.

Tableau Chinois à la dégustation au Château Kirwan
Chen Xuefei, Le Repas, 2014

Une fois franchies ces portes de métal, les agapes des dégustateurs du Repas de Chen Xuefei qui nous surprennent, fortes contreparties à un chai doré tout de bois et métal doux.

La salle à manger du chai du Château Kirwan
La spectaculaire salle à manger panoramique au-dessus du chai de Château Kirwan, qui donne de l’autre côté sur les vignes et est couverte du moucharabieh de métal des portes. Une magnifique réalisation du cabinet d’architecte A3A.

Mais la surprise vient aussi beaucoup de la salle à manger où nous dégusterons fromage et desserts : un superbe « aquarium », un salon de château, en suspens au dessus du chai, tout illuminé de sa sobriété et de son élégance. Finir là est fantastique, d’autant que nous étions accompagnés de Sophie Schÿler, qui nous raconte la vie de cette propriété et de sa famille aux rebondissements de la grande Histoire.

Salle à manger du Château Kirwan
Une fin de partie en apothéose dans la salle à manger du chai de Château Kirwan

Pour le fromage de brebis et la gelée de Merlot qui l’accompagne, pour la trilogie de desserts aux fruits rouges, le 2012 du 3 ème grand cru classé Château Kirwan est parfait.

A Kirwan, nous sommes sur des graves sablonneuses qui donnent beaucoup de fraîcheur au vin. Château Kirwan 2012 est un assemblage de 68% cabernet Sauvignon, 20% merlot et 12 % Petit Verdot, assemblés tôt et élevés en barriques.

Au nez, ce sont de notes de fruits bien mûrs teintés d’épices et de poivron qui se révèlent. C’est le vin le plus expressif de la soirée pour moi, à l’approche du buvant.

En bouche, les tanins sont doux mais le breuvage est charnu. Le vin est structuré entre la cerise noire, une note de violette, puis une longueur en bouche cacaotée, subtilement épicée et fumée.

Le grand cru classé de Château Kirwan

Je termine ma soirée en apothéose… au dessus des vénérables barriques, la mémoire joliment saturée de ces 3 belles cuvées, des rencontres et des échanges avec les personnes qui nous ont accueillis dans chaque château, des paysages si doux de l’aire Margaux, de la bonne humeur de nos accompagnants, de élégance des lieux visités…

Un énorme merci pour cette expérience à Nassima Benrabia, Directrice Développement et Communication de Château Kirwan pour son invitation. Merci à Sophie Schÿler, propriétaire de Château Kirwan qui nous a accompagnés ce soir-là avec passion, malgré la fatigue d’un décalage horaire et qui nous a transporté dans les méandres de l’histoire du Château et du terroir médocain. Merci beaucoup à Lucie Gendreau, guide au Chpateau Marquis de Terme et à Bénédicte Lahut-Montané, Responsable Oenotourisme au Château Lascombes pour leur accueil et leurs éclairages sur les lieux et les vins. Enfin merci à Alexandre et sa brigade de side cars, ces gentlemen pilotes adorables et un brin gouailleurs qui ont su faire passer l’expérience sans accro à la vieille dame cassée que je suis. Un bon moment de bonne humeur, les paysages de Margaux, de très bons vins, et une main charmante qui t’accompagne.

Le pied! 😉

Margaux Wine Tour: 650€ par pers.
Renseignements auprès du Château Kirwan, Tél. 05 57 88 71 00 mail@chateau-kirwan.com

Laisser un commentaire