Ensemble, aidons l’Homme à se restaurer: la grande Collecte Nationale de la Banque Alimentaire commence ce vendredi 30 novembre et se poursuit tout le week-end jusqu’au 2 décembre. C’est le moment d’agir, alors voici toutes les infos pratiques pour participer à ce grand élan de générosité.

La Banque Alimentaire: Ensemble, aidons l’Homme à se restaurer

Alors que ce blog parle de recettes et de vins, de bonnes adresses et du plaisir de manger, il me paraissait évident de contribuer à mon humble mesure à cet élan qui chaque année anime toute la France: la Collecte Nationale de la Banque Alimentaire. Ou devraius-je dire les Banques Alimentaires, car le réseau est constitué de 79 Banques Alimentaires pour couvrir tout le territoire français.

Collecte de la Banque Alimentaire au Monoprix du 13eme arrondissement de Paris

© Cédric Doux Photographe

Pas de misérabilisme ici, ni de confit de charité, mais j’aimerais juste rappeler que + de 2 millions de personnes, en France, en 2018, on du mal à faire 3 repas par jour et que cela n’a pas l’air de s’arranger! La Banque Alimentaire, forte du soutien de ses 5400 associations et Centres Communaux d’Action Sociale aide à maintenir chez ces personnes une dignité alimentaire. La Collecte Nationale a son importance: si tout au long de l’année, les bénévoles récupèrent 113 000 tonnes de denrées alimentaires, notamment en les récupérant auprès des industriels, des agriculteurs-producteurs et de la grande distribution, la Collecte Nationale contribue à 11% des 226 millions de repas distribués. Pour les matheux, je te laisse faire le calcul, mais ce n’est pas négligeable.

La Banque Alimentaire, un acteur majeure de lutte contre le gaspillage

Par ses dons, la Banque Alimentaire participe à l’écologie humaine, mais aussi à l’écologie de la terre en luttant tous les jours de l’année contre le gaspillage. 65% de ses produits récoltés proviennent de cette lutte qui relève du défi quotidien:

La collecte quotidienne de la Banque Alimentaire tout au long de l'année pour les produits frais

  • Auprès des industriels, la Banque Alimentaire récupère les produits mal étiquetés, ou mal emballés, pas assez « beaux » pour se retrouver en rayons donc, et voués à la benne normalement
  • Auprès des producteurs-agriculteurs, de la même façon que pour le monde industriel soumis au calibrage, à la standardisation ou aux quotas les denrées agricoles ne répondant pas à ces critères sont récupérées auprès des agriculteurs-producteurs, les sauvant de la destruction.

schéma comment fonctionne la Banque Alimentaire

  • Le grand défi est la tournée auprès de la Grande Distribution, tous les jours, les bénévoles font la tournée des grandes enseignes pour récupérer des cageots entiers de produits frais proches de la date de péremption qui sont retirés des rayons et seraient voués à la destruction en temps normal… 3400 bénévoles s’y activent, et doivent réussir la prouesse de tout récolter en moins de 10h, tous les jours…

Ces pratiques sont anciennes, et le manque de moyens en est le frein majeur: il faut du monde pour réaliser cela, mais aussi des camions pour réaliser cette collecte quotidienne et des entrepôts pour stocker, transformer (soupes, confitures, plats) tout cela.

Comment donner à la Banque Alimentaire?

Donateur et gilet orange don pour la Banque Alimentaire Collecte Nationale

Donc, en gros et pour faire court: on a besoin de toi! et cela ne te prends pas beaucoup de temps ni d’argent. Deux façons d’agir:

  • La Collecte Nationale: c’est la partie visible de l’iceberg, puisque 130 000 bénévoles ponctuels vont être présents sur plus de 9000 points de vente du 30 novembre au 2 décembre pour récolter ton don:
    • le mode d’emploi? Prendre à l’entrée de ton magasin préféré le petit papier que te tend le Gilet Orange et qui contient la liste des produits dont la Banque Alimentaire a besoin tout au long de l’année. Car il y a plus de 79 Banques Alimentaires sur la France et toutes n’ont pas le même besoin. Donc achète-bien ce qui est indiqué sur la liste, c’est ce dont elles manquent en priorité.
    • Les produits dont a besoin la Banque Alimentaire: ce sont des produits de longue conservation, souvent des produits de 1 ère nécessité ou des produits Bébé (les laits maternels notamment). Ils ne coûtent pas un bras et tu n’est pas obligé d’en acheter des tonnes: un paquet suffit, tu contribue à ta mesure, ce sont les gouttes d’eau qui font les grands océans!
  • Le don d’argent: c’est la manière de contribuer la plus discrète mais elle est indispensable car la Banque Alimentaire manque de moyens: le don d’argent sur le site internet peut s’effectuer de manière ponctuelle 20€ à 500€, mais avec la déduction d’impôt, cela te reviendra de 5€ à 125€. Ou tu peux aussi réaliser un petit virement permanent (mensuel) de quelques euros, comme pour une tirelire, les centimes… la fortune. 😉

Couveture du calendrier de recettes de sonia Ezgulian pour le financement participatif de la Banque Alimentaire

Qui bénéficie de l’aide alimentaire de la Banque Alimentaire?

Comme un schéma vaut toujours mieux que de grands discours, je te mets l’infographie des bénéficiaires de la Banque Alimentaire. Mais ce que je note, c’est la croissance de la part des femmes qui sont en souffrance… et la majorité ayant 1 enfant à charge ou plus.

Infographie sur les bénéficiaires des dons de la Banque Alimentaire

Alors, pour les prochaines courses, #jefaismaba et je réserve un petit coin de mon caddy à la Banque Alimentaire… et toi? 

 

 

Laisser un commentaire