Ma BeeHome installée et une des abeilles sauvages maçonnes qui y vit

J’ai accroché la BeeHome sur un pan de mur de la maison, au-dessus de l’escalier qui mène au bureau. Elle est au milieu de la vigne vierge, face au jardin en fleurs. De quoi faire une bonne piste d’envol vers la nourriture des abeilles.

J’ai récemment reçu une BeeHome que j’ai installée sur le pan le plus exposé au soleil de ma maison, à l’abri des intempéries. J’ai ainsi fait la connaissance, après 2 interminables semaines d’attente car il faisait encore un peu froid, de petites abeilles brunes et velues, douces et tranquilles: les abeilles sauvages maçonnes. Grâce à la BeeHome, je parraine ainsi une des 800 espèces d’abeilles sauvages qui vivent en France et qui participent, et c’est essentiel, à la bio-diversité et à la pollinisation des plantes, dont les arbres fruitiers.

Qu’est-ce qu’une abeille sauvage? Une abeille maçonne?

On pense souvent que abeille = miel, mais en fait, les abeilles qui produisent du miel sont les abeilles mellifères, du genre « apis » dont on a domestiqué l’espèce apis mellifera pour faire notre miel. Or il existe d’autres types d’abeilles: des abeilles non sociales, solitaires, maçonnes, du genre Osmia qui se nourrissent de nectar de fleurs mais ne crée pas de miel. Elles vivent dans des galeries au sol, des tunnels naturels créés dans le bois mort, des coquilles d’escargot parfois, ou de petites cabanes à tuyaux que tu auras pris soin de placer dans ton jardin. Pour vivre, elles maçonnent: elles construisent des petits logements dans lesquels elles déposent leur larve et du nectar.

Les abeilles sauvages maçonnes sont des insectes inoffensifs

Une des locataires de ma BeeHome, toute mignonne, elle se laisse bien approcher pour être prise en photo, entre deux allers-retours vers les fleurs du jardin. En ce moment, les abeilles sont en train de bourrer le fond des tuyaux de nectar de fleur, histoire de préparer les cellules pour leurs oeufs.

L’abeille sauvage est un insecte indispensable à la pollinisation des plantes et des végétaux dont nous nous nourrissons. Les agriculteurs utilisent le bourdon pour les plans de tomates et les arbres sous serres, le bourdon étant un genre d’abeille. Mais pour le plein champ ou le verger ouvert, c’est l’abeille maçonne qui est la plus efficace. Elle a un rayon d’action propice à la pollinisation croisée entre les rangs des arbres et elle féconde efficacement les fleurs.

L’observation des abeilles maçonnes dans ma BeeHome

Les abeilles maçonnes sont des abeilles pacifiques. Elles ne piquent pas, où si rarement que leur dard est minuscule et ne fait pas mal. L’abeille maçonne est calme et n’est pas dérangée si tu t’approches de la BeeHome pour la regarder vivre. Elle n’est pas attirée par les aliments humains, les sucres et autres gourmandises (elle ne fait de miel, elle n’aime que le nectar des fleurs).

De quoi a-je besoin comme environnement pour parrainer des abeilles sauvages maçonnes?

BeeHome devant un pommier du Japon en fleurs

Ma nouvelle Beehome devant un de mes arbres en fleurs du jardin: ici le pommier du Japon

D’un balcon ou d’un jardin. Il suffit d’avoir un mur plutôt bien exposé, à l’abri si possible des intempéries et de la placer à au moins 50 cm de hauteur. Voilà la piste de décollage et l’hôtel de tes petites abeilles en place. Après, tu ne fais rien à part les regarder, les encourager et être satisfait comme moi d’avoir cette petite vie supplémentaire dans ton existence.

Beehome accrochée sur une maison dans la vigne vierge

Ma BeeHome a trouvé naturellement sa place au-dessus de l’escalier du bureau, plein sud mais à l’abri, dans la vigne vierge.

Si tu possèdes des abeilles domestiques, pas de problème, les abeilles sauvages ne sont pas belliqueuses: elles cohabitent très bien et ne vont pas se faire de concurrence.

Wildbiene+Partner: qui sont-ils? Que font-ils?

carton de Wildbiene+Partner

La BeeHome arrive dans un carton avec les instructions et contient aussi un carton pour renvoyer à l’automne la BeeBox avec les larves qu’elle contient.

La nature reculant devant la ville mais aussi l’agriculture industrielle, il faut protéger et donner des « hôtels » accueillants à ces abeilles si précieuses. Fondée en 2013 par les biologistes Claudio Sedivy et Tom Strobl , Wildbiene+Partner est une start up indépendante suisse engagée dans la défense des abeilles sauvages.

Son action est triple:

  • éducative: elle propose le parrainage des abeilles pour les particuliers
  • productive: elle offre des services de pollinisation pour les producteurs de fruits
  • consultante: elle aide à la planification et à la création de jardins conçus pour les abeilles, les BeeParadise.

Le parrainage auprès des particuliers a eu beaucoup de succès en Suisse, jusqu’à largement déborder en France. Wildbiene+Partner a donc lancé une campagne de parrainage en 2018 sur l’Hexagone. Certains trouvant la BeeHome encore un peu onéreuse, une nouvelle campagne sur Ulule vient d’être lancée et court jusqu’au 18 mai, avec un concept plus simple et plus accessible.

Quel est le cycle de l’abeille maçonne en France?

cycle biologique de l'abeille maçonne

Merci à Wilbiene+partner pour le schéma que j’ai un peu commenté 😉 (et oui je tremble avec la souris quand je dessine des traits )

L’abeille maçonne cornue (Osmia cornuta) et l’abeille maçonne rouge (Osmia bicornis) sont nos abeilles sauvages solitaires indigènes en France. Elles éclosent au printemps et vivent entre 4 et 6 semaines. Elles vont utiliser leur logement pour y pondre leurs oeufs, qui dans des petites cellules qu’elles entassent, vont se développer en larve. Comme les abeilles auront pris soin de déposer du nectar, les larves vont s’en nourrir avant de filer un cocon et devenir chrysalides. Arrivées au stade adulte d’abeille toute formée en automne, commence alors une hibernation de deux saisons avant leur éclosion au printemps suivant. Les abeilles font une génération par an.

En quoi consiste le parrainage des abeilles sauvages maçonnes avec la BeeHome de Wilbiene+Partner?

Je sens que tu vas me dire: mais je peux mettre une maison à insectes et j’ai presque rien à payer ou bien… Oui, d’ailleurs, je t’encourage aussi fortement à mettre une maison à insecte dans ton jardin si tu en as la place. Mais…

Ce que propose Wildbiene+Partner va au-delà. Ils vont t’envoyer:

    • La BeeBox, une boîte carrée avec des tubes en roseaux, sorte de HLM de luxe pour abeilles en fait,
    • Le tube central avec son bouchon orange, qui contient une 20aine de cocons d’abeilles en hibernation,
    • Et selon l’option d’achat que tu auras choisie, la BeeHome avec ses murs en bois et son toit en plexi. La BeeBox sera alors déjà montée dans la BeeHome.

C’est alors un cycle vertueux qui s’instaurera: Les abeilles vont éclore au printemps quand le temps va se réchauffer et tu vas pouvoir observer les abeilles vivre, butiner, féconder, construire et enfin colmater leurs petits nids pour la génération suivante.

A l’automne, soit tu gardes le tout et tu espères que le cycle se passe bien et que les abeilles n’auront pas de pépin pendant l’hiver. Mais tu pourras aussi renvoyer la BeeBox contenant les cocons obtenus. Tu gardes son support et son toit. La BeeBox se détache facilement de la petite maisonnette de la BeeHome . Tu la places dans le carton tout exprès qui t’a été livré en même temps que la BeeHome et tu renvoies le tout à WildBiene+Partner. Cette BeeBox va être traitée par WildBiene+Partner. Une participation de 20€ te sera alors demandée: en une 50aine de minutes, un biologiste va déparasiter la BeeBox et les cocons, les récolter pour propager l’abeille en France ou ailleurs. Ta BeeBox toute propre avec une autre 20aine d’abeilles te sera alors renvoyée au printemps suivant, pour que tu fasses vivre et prospérer ta nouvelle génération d ‘abeilles.

BeeHome avec son tiroir d'observation, le tube pas encore ouvert (opercule orange) et qui contient les cocons de ta génération d'abeilles sauvages maçonnes

La BeeHome avec son tiroir d’observation, le tube pas encore ouvert (opercule orange) et qui contient les cocons de ta génération d’abeilles sauvages maçonnes. Tu aperçois les vis de la BeeBox que tu pourras démonter pour la renvoyer à Wildbiene+Partner en fin de cycle biologique en automne, avant de recevoir en retour, au printemps, ta nouvelle génération d’abeilles.

Oui, il s’agit d’un parrainage: c’est militant. Tu participes à quelques chose de grand, de futur et de bon. Tu mets la main à la poche, tu investis dans l’avenir. Mais les abeilles sont vraiment menacées, au point où même l’Europe avec un grand « E » vient d’interdire les 3 pesticides néonicotinoïdes les plus dangereux pour les abeilles. Pour que les politiques résistent aux lobbys, c ‘est que l’urgence est rouge écarlate!

Comment parrainer des abeilles sauvages maçonnes?

Plusieurs solutions:

  • soit tu passes par Ulule si tu ne veux qu’une BeeBox, une petit maisonnette sans toit ni tiroir d’observation. Tu dois alors pouvoir la mettre à l’abri des intempéries dans ton jardin ou sur ton balcon. Il faut alors te dépêcher, cela finit le 18 mai. (39€)
  • soit tu passes par la boutique de Wildbiene+Partner: tu peux alors acheter ce qui te paraît le plus adapté pour ton environnement. La BeeHome complète est à 175 francs suisses (soit autour de 150€).

 

Laisser un commentaire

2 Commentaires