Poêles Minéral B De Buyer©panierdesaison

La semaine dernière, c’était rendez-vous Gare de l’Est, direction les Vosges via Nancy dès la prime aurore. Mais c’était pour la bonne cause: j’allais enfin découvrir comment on fabriquait mes chers poêles Minéral B que j’utilise, toutes noires de leur vénérables services, depuis des lustres. RDV chez De Buyer, donc, une de ces maisons du 19ème siècle (elle aurait été créée avant 1830), d’une aire d’industrie qui se confond totalement avec un artisanat d’art et qui produit encore, en France -il faut insister-, des produits de qualité et qui te durent la vie.

L'usine de De Buyer au creux du Val d'Ajol ©panierdesaison

L’usine de De Buyer au creux du Val d’Ajol

Donc, je suis allée voir comment on emboutissait, polissait, cirait, bichonnait mes poêles. Et maintenant, je peux t’en parler 😉

Le métal blanc De Buyer©panierdesaison

Au début était le fer (blanc)

Au début, il n’y a que de l’acier, du fer, de l’inox, … de la matière métal. Pour ce qui est de mes trois poêles, c’est du fer. De Buyer a été crée par des charbonniers qui ont profiter de cette région riche en fer. Les articles au tout début de l’entreprise, étaient des articles de ménage: des crémaillères, des poêles à longue queue pour les feux de bois, et aussi des gamelles et des gourdes pour les armées napoléoniennes puis de la première guerre mondiale. Au début, donc du fer: blanc quand il est écrasé à froid, bleu, quand il est écrasé à chaud. Aujourd’hui, il vient essentiellement des entreprises Arcelor Mital, mais au début, il venait de ce Va D’Ajol où se niche encore l’usine De Buyer.

Le cisailleur découpe les plaques de métal De Buyer©panierdesaison

Le cisailleur découpe les plaques de métal

Les plaques sont découpées puis embouties dans des machines qui peuvent parfois dater de deux siècles. Cela leur donne leur forme selon les différents moules d’emboutissage.

L'emboutisseuse donne forme aux ustensiles (machine du 19ème siècle) Le cisailleur découpe les plaques de métal De Buyer©panierdesaison

L’emboutisseuse donne forme aux ustensiles (machine du 19ème siècle)

Sur ces machines, il y des familles d’ouvriers, qui depuis des générations, de pères en fils, sont fiers de créer des pièces uniques, qui passent de mains en mains, de la forme au polissage, et qui vont te durer plus qu’une vie. Les tôles sont épaisses, les poêles sont lourdes, mais elles sont indéformables, incollables (je t’explique très vite comment) et d’une technicité qu’on ne soupçonne souvent pas en cuisine (ça aussi je vais te l’expliquer dans un prochain post).

Les moules et la forme qu'ils créent De Buyer ©panierdesaison

Les moules et la forme qu’ils créent

Une fois en forme, les poêles et autres ustensiles vont à l’atelier du coupeur qui les taille, leur donne des bords moins écharpés, leur crée une forme régulière. Cela forme de nombreux copeaux, comme ceux du précieux cuivre qui va en réserve jusqu’à son recyclage.

Après le passage chez le Coupeur, plein de copeaux! De Buyer ©panierdesaison

Après le passage chez le Coupeur, plein de copeaux!

Les poêles passent aussi entre les mains d’un rayonneur: il crée ces sillons réguliers au creux de leur fond pour que la matière grasse se répartisse bien au moment de la cuisson. Alors la pièce peut être polie, à la main pour celles qui sont en cuivre: elles ont alors l’honneur de passer entre celles de Jean-Claude, ou à la machine, mais avec un soin qui les rend belles de lustre!

Jean-Claude, star du polissage main De Buyer ©panierdesaison

Jean-Claude, star du polissage main

Poêles venant d'être polies De Buyer ©panierdesaison

Poêles venant d’être polies

Enfin les poignées sont rivetées puis la poêle est cirée et reçoit son emblématique petit bouton jaune qui montre combien de soin elle a reçu jusqu’au paquet qui la protège.

Collection de boutons jaunes comme des abeilles, et marquées d'un B comme Bee ©panierdesaison

Collection de boutons jaunes comme des abeilles, et marquées d’un B comme Bee

La cire dont sont recouvertes les poêles pour les protéger de la corrosion De Buyer ©panierdesaison

La cire dont sont recouvertes les poêles pour les protéger de la corrosion jusqu’à ce que tu les huiles pour cuire tes aliments et qu’elles se protègent naturellement

En route pour la maison De Buyer ©panierdesaison

En route pour la maison!

Cela donne au final un produit que j’adore: je n’ai pas d’autre argument que celui de la cuisine que je prépare depuis des années dans les poêles Minéral B de De Buyer… Et je suis si enthousiaste de te montrer leur fabrique que je crois bien que j’ai fait un tour au pays du père Noël!

De Buyer
25 Faymont
88340 Val d’Ajol

Il y a une boutique d’usine où tu peux faire de vraies affaires. J’y ai craqué pour une poêle à poisson et une poêle à crêpes-galettes en Minéral B. Je te raconte bien vite mon amour pour ces poêles et pourquoi je les ai choisies…. 

Laisser un commentaire