Le Djakarta: une petite soirée à Bali

Djakarta Bali restaurant

Il y a des découvertes qui… sont un peu en retard. Ainsi, alors que c’était mon ancien quartier, j’ai découvert un restaurant ouvert depuis 33 ans!!! Le Djakarta, spécialisé dans les cuisines indonésiennes et balinaises. Quand sa propriétaire, Nin Hanafi, m’a raconté cela, je n’en revenais pas. Comme quoi… il a fallu un communiqué de presse pour me le pointer.

Djakarta Bali restaurant

Je n’ai jamais goûté la cuisine de Bali: c’est une nouveauté pour moi, mais j’ai beaucoup apprécié. C’est une cuisine mijotée, riche en épices mais sans la brûlure du piment. On retrouve des plats de toutes influences tant l’archipel indonésienne est étendue, couvrant avec plus de 13000 îles, presque 2 millions de kilomètres carrés.

 

Ce soir-là, une succession de petits bols nous a donné un joli paysage de cette cuisine savoureuse, très fondante, mêlant parfois sucré-salé (avec la noix de coco et les garums) ou réveillant les papilles avec des achars de légumes. Le menu que nous avons dégusté est un risjstaffel, littéralement des « tables à riz », c’est-à-dire une table couverte de petits plats, pratique héritée de l’ère coloniale hollandaise.

Djakarta Bali restaurant opor ayam : Poulet coco dans sa sauce

opor ayam : Poulet coco dans sa sauce

Dans la salle, la déco est très hétéroclite, mais c’est amusant. Divers objets côtoient des marionnettes du Théâtre d’Ombres, des photos de la famille de Nina qui s’est réfugiée en France après le coup d ‘état de de Suharto en 1965. Cela forme un décor chatoyant où évolue le vendredi soir une danseuse en deux tableaux fort attrayants.  Alors que le dîner se déroule, tout d’un coup, nous voilà happé au son du gamelan (orchestre) par les volutes gracieuses et expressives d’une danseuse. Alors on oublie Paris, les Halles tout près, et la chaleur de l’été aidant… on se croit sur l’île de Java.

Djakarta Bali restaurant danse indonésienne

Les danses indonésiennes, tous les vendredi soir

J’y suis allée avec un ami, et nous avons passé un excellent moment. La salle est calme, fréquentée à la fois par des touristes, des habitués et des indonésiens… ce qui est bon signe 😉 prouvant combien la table ici est authentique, délicieusement familiale, sans les accommodements « occidentaux » habituels, sans concession donc.

Djakarta Bali restaurant foie frit

sambel goreng ati

Car ici la cuisine est faite entièrement maison, à partir de produit frais, sur des fonds longuement mijotés, sur des cuissons patientes, comme pour le fameux Rendang daging, un ragoût de viande fondant cuit des heures dans le lait de coco. Ce plat a été élu le meilleur plat du monde par les lecteurs de CNN Travel en 2001 et c’est vrai qu’il est particulièrement gourmand. J’ai opté, quant à moi qui en suis très friande, pour des petites brochettes de foie de volaille frit que j’ai adorées : du sambel goreng ati.

Djakarta Bali restaurant  Noix de coco torréfiée

Noix de coco torréfiée, tuerie assurée

Entre soupes et riz (servi de différentes manières), salades, nouilles sautées, plats de poissons, viandes, volaille, tu craqueras sûrement comme mon convive sur la noix de coco torréfiée, que tu saupoudreras sur tous tes plats, ou tu t’étonneras de l’étrange fruit jaque, qui dans une coupe de lait de coco, présente ses noix translucides comme autant de pierres de lune. Dépaysement assuré!

DJAKARTA BALI
9 rue Vauvilliers, 75001 Paris
Tel. 0145088311
Fermé lundi et mardi midi
Menus midi semaine 18.50€
Menus carte 35€ et 55€ (toute une succession de petits bols enchanteurs)

 

Laisser un commentaire