Comme je pars du principe que l’on ne parle jamais mieux que de ce que l’on connaît bien, je vais te parler de la Foire aux Vins Monoprix 2018 qui commence aujourd’hui, le 12 septembre.

affiche foire aux vins 2018 Monoprix

Il n’a échappé à personne que depuis des années je fais mes courses à Monoprix, en dehors du Biocoop du bas de chez moi et quelques incartades dans des marchés quand j’ai enfin trouvé le temps (ou que je ne suis pas une paresseuse du matin de week-end). J’achète donc aussi souvent mon vin dans cette enseigne, et pas seulement parce que c’est pratique. Plusieurs éléments font que j’aime la sélection des vins chez Monoprix et donc leur Foire aux Vins.

Qui sélectionne les vins pour la Foire aux Vins Monoprix?

clef devant porte de caveau ancien

Les clefs de la Foire Aux Vins Monoprix? Bettane&Desseauve et Raphaël Herbert!

Le plaisir que j’ai à acheter mon vin à la foire aux vins Monoprix est d’abord du à la qualité de sa sélection. Deux acteurs majeurs s’y attèlent:

Bettane&Desseauve

Les fameux Bettane&Desseauve organisent depuis 2008 une sélection parmi les vins de l’enseigne est réalisée par un Jury indépendant. J’avais fait partie, pour une autre enseigne du groupe Casino, d’un de ces jurys de sélection de vins… Composé de journalistes, d’amateurs éclairés (ce que j’étais au début de mon blog), on se réunit en petits comités tous les mois et on sélectionne des vins à l’unanimité. Les critères? Les vins doivent être buvable dès la mise en vente et d’un bon rapport qualité -prix.

Thierry Desseauve pendant un des jury de dégustation Monoprix

Thierry Desseauve pendant un des jury de dégustation Monoprix (crédit photo Fabrice Leseigneur)

Raphaël Herbert

L’autre acteur majeur est l’acheteur de Monoprix, ce monsieur qui sillonne la France à la recherche des domaines et bouteilles qui feront ton bonheur. Pour une enseigne telle que Monoprix, le challenge est que la bouteille doit être bonne, que le vigneron puisse produire assez de bouteilles pour la GMS (grand et moyenne surface) et que le vin soit à la fois buvable dès maintenant mais avec un potentiel de garde aussi. Raphaël Herbert est un ancien caviste indépendant et il a importé à Monoprix cet esprit d’une sélection ramassée et mesurée, qui évite de partir dans tous les sens tout en offrant un panel assez large de domaines pour satisfaire tous les goûts. Bien entendu, il y a des grosses maisons comme Gérard Bertrand et des négociants suivis depuis plusieurs années comme le Domaine Chanson. Mais il y a aussi de petites pépites, et notamment une sélection de 20% de vins bio.

Quels sont les types de vins sélectionnés pour la Foire aux Vins Monoprix?

verre de vin blanc devant les vignes

Tchin!

Il faut savoir que la mécanique d’une Foire aux Vins de grande enseigne c’est des vins très connus et très prestigieux mis en avant pour attirer le chaland et une sélection plus volumineuse de vins qui feront la vente. Évite à tout prix d’acheter des bouteilles prestigieuses dans les FAV. Elles ne sont jamais à un prix avantageux, car ces vins sont déjà achetés par d’autres circuits et souvent en primeurs… ne restent que quelques bouteilles glanées pour la vitrine.

Des bouteilles accessibles

Ce que apprécie à la Foire aux Vins Monoprix, c’est que les grands vins ne dépassent que très rarement les 30€. La sélection est une sélection conseil, et des maisons normalement inatteignables en terme de prix, tu ne trouveras que ce qui est vraiment intéressant au rapport qualité prix, donc des 2nds vins. C’est ainsi que tu retrouves les Demoiselles du Château Larrivet Haut Brion à un tarif très convenable de 24,59€, un vin que tu peux déguster immédiatement mais que tu peux aussi, grâce à des tanins assouplis mais présents, conserver 3 ans pour une dégustation en pleine maturité.

Un rayon bio en progression

Lionel Lavail

Lionel Lavail qui dirige la maison Cazes, dans les chais de Rivesaltes

Tu trouveras donc aussi une sélection assez large de vins biologiques. J’ai ressenti vraiment le tournant cette année, de ce parti prix d’aller vers des vins à la culture plus proche de la nature. Un grand rayon de rosé bio ou même sans sulfites, m’a permis de traverser l’été en me régalant! 😉 Parmi ces vins, il en est un que j’aime beaucoup, c’est le taquin John Wine No Sulfites de la maison Cazes (10.89€). Ce vin a été créé récemment par Emmanuel Cazes et Lionel Lavail, pour compléter la gamme du domaine de vins copains, faciles à boire tout en gardant la qualité qui caractérise la maison. Le Roussillon est le Wild Wild Ouest de la France? John Wine est on vin de fêtes!!!

A la découverte des visionnaires

Enfin, but not least, la sélection FAV Monoprix 2018 fait la part belle aux « visionnaires »: des maison et des vignerons qui, tout en restant dans les appellations, cherchent en culture et en vinifications, d’autres voies, plus proches de la nature et d’une expression pure des arômes.  Parmi eux, grand coup de coeur depuis quelques année pour Luc Pélaquié. Dans son domaine, Luc Pélaquié  vinifie dans des cuves « Ganimède » qui utilisent les gaz (le CO2) libérés lors de la fermentation pour éviter que le vin tout au long de son travail ne soit en contact avec l’oxygène. Il n’est alors pas exposé aux altérations de l’oxydation et cela permet de baisser considérablement l’utilisation de sulfites.

Ma sélection des vins à cacheter lors de la Foire aux Vins Monoprix 2018

bouteille allongée en cave

Les vins rouges de ma sélection FAV Monoprix 2018

Je te parlais de Luc Pelaquié: son Laudun 2016 AOP Côtes du Rhône Villages (6.49€) est à tomber de gourmandise. L’été 2016 a été chaud, très chaud: j’étais pas loin de chez lui, en Lirac exactement, et je peux te dire que cela chauffait. Les vins 2016 de cette région sont du coup sur des fruits bien mûrs (hmmm le grenache bien mûr) et arrondis à souhait. Ils sont riches et les notes d’épices apportées par la syrah et le mourvèdre. Mais la vinification et l’élevage de Luc Pélaquié leur garde une belle fraîcheur, un équilibre qui te donne une folle envie de te resservir, crois-moi! Gourmand croquant donc comme dirait l’autre! 😉

Le Hameaux des Ollieux La Réserve 2017 AOP Corbières (10,59€): il est déjà soyeux en bouche avec des tanins tous souples et des fruits bien mûrs. J’ose me dire que dans 3 ans il sera parfait, ce vin qui dès maintenant exalte les bons arômes de cassis et de cacao. Il est texturé en bouche, ample, avec une petite pointe de fraîcheur au final.

Manu a énormément apprécié le Bourgogne Chanson Pinot Noir 2015 (14.49€), et je le comprends. C’est le pinot noir dans toute sa splendeur bourguignonne: frais, croquant, fruité, fin et structuré. Tu replonges dans un été ensoleillée à cueillir les cerises à même l’arbre, la petite note de tanin comme la peau du fruit contrebalance sa richesse. La réglisse et l’acidulé des fruits à baies étanchent ta soif, et le tout reste longuement en bouche. Un bourgogne comme on les apprécie à la maison.

Les vins blancs de ma sélection FAV Monoprix 2018

Bouteille de cuvée Caroline du Château Chantegrive, vins Graves Bordeaux

J’apprécie beaucoup les vins du Château Chantegrive à Bordeaux

Depuis que je t’en parle, tu sais que je suis acquise au Château Chantegrive et au travail de la famille Lévêque. Tu retrouves leur graves blanc dans la sélection FAV Monoprix (pas sur le catalogue mais ne magasins oui). C’est un vin qui vient d’obtenir la médaille d’or au Concours mondial de Bruxelles pour son 2016. Le 2014 (9.99€) que tu retrouves à la FAV Monoprix est un vin frais, à l’attaque de fleurs blanches, d’acacia et de fruits exotiques. L’équilibre est parfait en Sauvignon blanc et Sémillon, pour des raisins cultivés en lutte raisonnée. Perso, j’attendrais de faire vieillir une paire d’année ce vin pour avoir un jus parfait en bouche.

Bon on ne fera jamais autant apprécier les muscadets que la sélection Monoprix: deux favoris cette année pour ces vins longtemps décriés alors qu’ils recèlent les pépites et que les prix sont si abordables pour ce niveau de qualité:

  • Un vin de copains, frais, vif, plein de fruit t’attend avec le Mes Lies Melon de Yves et Jérémie Huchet (4.89€): des agrumes, le confit du coing, une pointe anisée… le melon (l’autre nom du cépage muscadet) a apparemment grandement apprécié son séjour sur lies…

Pierre du domaine Luneau Papin admirant la robe d'un vin en carafe

  • Le Clos du Milieu AOC Muscadet Sèvres et Maine de Luneau Papin (9.49€): je kiffe littéralement ce domaine, parce que déjà j’en adore les humains qui le font, et qu’en plus je me pâme à chacun de leurs vins. « Ah bah voilà, on a perdu Anne, te diras-tu, si ça cela s’appelle de la critique de vin, tu te fais œnologue tout de suite, n’est-ce pas?! » Bon soyons plus sérieux alors: le Clos du Milieu est une parcelle tout près du caveau des Luneau Papin et ils en ont le monopole. Depuis 3 ans qu’ils travaillent avec Monoprix, ils en ont donné l’exclusivité de cette cuvée Clos du Milieu à l’enseigne. Donc tu n’en trouveras pas ailleurs: c’est excatement sur ce type de vins que tu constates le travail long, patient et attentif de Raphaël Herbert. Le clos du Milieu est un très joli vin, dans la typicité de ce que le muscadet donne de meilleur. Tu peux le boire dès maintenant mais il attendra 5 ans sans problème. A l’attaque, des agrumes confits, un beau bouquet de fleur blanche, beaucoup de maturité: 2016 c’est un millésime chaud et dense. En final, une légère amertume te fait saliver: on se ressert donc avec un bonheur anticipé. Je pourrais être intarissable sur ce vin, comme touts ceux de Luneau Papin et je t’encourage, si tu passes par chez eux, d’aller goûter toute la gamme. Heureux moments assurés!!!

Les vins effervescents de ma sélection FAV Monoprix 2018

Charles Philipponnat sur la parcelle des Clos des Goisses

Charles Philipponnat devant le mur qui réchauffe les vignes Philipponnat au Clos des Goisses

Je pourrais te parler encore et encore du Philipponnat Royale Réserve Non Dosé (27.89€) et de l’Oeil de Perdrix de Devaux (23.89 €) qui sont mon brut et mon rosé de référence chez Monoprix. Tu peux y aller les yeux fermés, si tu aies d’un côté la fraîcheur du vin de champagne et de l’autre la rondeur d’un vin de dessert.

Je voudrais mettre l’accent sur ce que dans notre jargon on appelle un PetNat (pétillant naturel): le Domaine Des Hauts-Baigneux Spontané 2017 (11.49€). Sur 12ha, Nicolas Grobois et Philippe Mesnier cultivent en agriculture bio un terroir un peu oublié, celui de l’AOC  Tourraine Azay-le-Rideau. Entre Cheillé, Saché et Vallères, ils produisent des vins rouges, blancs et rosés sur des sols argilo-calcaires en majorité. Et ils produisent ce petnat blanc aux bulles fines, aux arômes de fruits de vergers mûrs comme la poire et l’angélique, très Loire dans son esprit, frais et long en bouche.

FOIRE AUX VINS MONOPRIX 2018
Du 12 au 27 septembre 2018

Laisser un commentaire