tarte aux myrtilles et champagne Devaux Coeur des Bar

Devaux viens de sortir une nouvelle cuvée de champagne, le Cœur des Bar, un blanc de noir 100 % pinot noir. Comme tu le sais sûrement, le champagne peut être réaliser avec des raisins noirs (le pinot noir et le pinot meunier) car la pulpe de ces deux cépages est blanche. Du coup, si on ne laisse pas macérer la peau dans le jus de raisin, pas de jus noir, mais un jus blanc. Généralement, le champagne Blanc de Noir est réalisé par un assemblage de jus de pinot noir et de pinot meunier. Le pinot noir donne un côté vineux au champagne blanc de noir, de la texture, des saveurs de fruit mûr, de beurre ou de brioché. On dit d’ailleurs que le pinot noir donne de la structure au vin. En fait, il est assez reconnaissable, car bien qu’on soit sur un vin banc, on sent des saveurs rouges, assez mûrs. Les vins qui ont une dominante pinot noir ont de la texture: tu as l’impression d’avoir de la mâche en bouche, que le vin tapisse la langue. En contraste, le pinot meunier est la touche aérienne, délicate, la danseuse… il offre au vin beaucoup d’élégance et un fruité tout en finesse. Il arrondit les angles, souvent. C’est le diplomate de l’affaire. Il existe des champagnes pur pinot meunier: je t’en avais parlé avec le Dom Caudron et je t’avais au passage raconté l’histoire de ce cépage qui a bien failli disparaître.

Champagne Coeur des Bar de Devaux, 100% pinot noir

Avec le Coeur des Bar,  on est sur un 100% pinot noir.  La maison Devaux voulait mettre en avant ce terroir particulier de la Côte des Bar, où le pinot noir est roi. Plus de 80% du vignoble est planté de cépage. Dans la lignée de l’histoire, Devaux  y élabore d’ailleurs un vin rouge tranquille, le Coteaux Champenois et un rosé intense: le rosé des Riceys. Alors, avec sa sensibilité de musicien, l’œnologue Michel Parisot, chef des caves Devaux, a élaboré un vin effervescent dans la même lignée. Le Coeur des Bar a des  reflets de cuivres, des notes harmonieuses entre miel et fruit, entre fraîcheur et intensité, et une présence qui ne fait pas défaut auprès de ces deux champions barrois.

Sur la table, le tableau magnifique:  le Coeur des Bar pour un entrée gourmande de ballontine de volaille, de poissons en gelée ou des gougères au comté. Avance le Coteaux Champenois pour le plat de résistance: un viande en sauce, une grillade d’été ou une daube luttée. Enfin, pour le fromage, avec pain grillé et fruits frais, le rosé des Riceys, légèrement tuilé, intense et croquant. Une table un peu comme au XVIIIème siècle, où les vins de Champagne rimaient aussi bien avec pinot noir tranquille et vin de fêtes aux bulles évanescentes.

Coeur des Bar, Maison Devaux, 32 € prix caviste

Laisser un commentaire