A l’heure de l’apéro, c’est toujours panique: je n’ai jamais de biscuits salés (j’évite, j’ai tendance à les boulotter tout de go à peine rentrée du magasin, alors c’est totalement contre-productif). Je ne suis pas une immense fan des pâtes feuilletées du commerce, donc… il faut bien que je trouve une solution (autre que les graines et les olives).

Je t’ai déjà parlé de ma pâte feuilletée express ultra-facile: eh bien en voici un exemple, avec des feuilletés aux graines de pavot, au cumin graines et au parmesan en forme d’escargot. La pâte se fait très vite, les tours ne demandent que quelques minutes et entre chaque, tu choisis soit la solution 5 mn au congel, soit 20 mn au frigo.

Pourquoi des feuilletés absolument? A cause du champagne que j’ai décidé hier soir de servir à mes invités:

L’AUTHENTIQUE DE LE BRUN DE NEUVILLE, BRUT ASSEMBLAGE: vieilli sous liège pendant de nombreuses années, L’Authentique de Le Brun de Neuville est u vin dont le bouchon de vieille tradition étonne de prime abord: c’est un « liège-agrafe » qui permet des échanges plus marqués entre le breuvage et l’environnement.  C’est une curiosité utile qui donne à cet assemblage de 70% Chardonnay, 30% Pinot Noir, des arômes de chèvrefeuille, de citron confit, de fruits jaunes. En bouche, c’est un champagne d’une grande finesse, minéral et délicat. J’ai également goûté L’Authentique Brut Blanc de Blanc, aux parfums minéraux et  de citron. En bouche, des fruits jaunes d’été, des arômes poivré et une longueur très minérale. Deux vins de gastronomie, l’assemblage pour les poissons au beurre blanc, les feuilletés au parmesan et les viandes blanches rôties, le blanc de blanc pour des réalisations  plus puissantes, des sauces crémées, des champignons et des coquillages.

Portions: 4  Préparation: 10 mn  Cuisson: 8 mn

INGREDIENTS

  • 125 g de beurre 1/2 sel très froid coupé en petits dés de 1 cm (remettre au frais si besoin)
  • 125 g de farine T55
  • 60 ml d’eau
  • 20 g de parmesan râpé
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1/2 cuillère à café de graines de pavot
  • 1/2 cuillère à café de graines de cumin

REALISATION

  1. Mélanger la farine et les dés de beurre pour que ces derniers soient bien détachés des uns des autres
  2. Ajouter l’eau, mélanger sans pétrir pour former une boule. La placer au réfrigérateur 20mn ou au congélateur 5 minutes.
  3. Sur un plan fariné, mettre la pâte en carré. L’étaler au rouleau sur 20 cm de large et 3mm d’épaisseur. La plier en trois comme un portefeuille pour reformer un carré. La placer 20 mn au réfrigérateur ou 5 mn au congélateur.
  4. Faire faire au carré de pâte un 1/4 de tour dans le sens des aiguilles d’une montre par rapport au sens précédent, étaler de nouveau sur 20 cm de large et 3 mm d’épaisseur. Replier en portefeuille comme ci-dessus. Replacer au réfrigérateur ou au congélateur.
  5. Refaire le 4, deux fois de suite et étaler complètement la pâte au dernier tour.
  6. Préchauffer le four à 200°c chaleur tournante.
  7. Badigeonner la pâte de jaune d’œuf dilué avec une cuillerée d’eau. Couper la pâte en 3.
  8. Sur l’une, parsemer de graines de pavot et couper des petits bâtons. Pareil pour les graines de pavot. Pour les escargots, parsemer de parmesan et rouler dans le sens de la largeur en un long boudin. Le badigeonner de jaune d’œuf et couper des tronçons de 1 cm.
  9. Placer le tout sur un plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 6 à 8 minutes.

Laisser un commentaire

3 Commentaires

  • Mais quelle excellente idée ! Je n’aurais jamais pensé que des feuilletés puissent être préparés si vite. La prochaine fois qu’un apéro se déclare sans crier gare, je pourrai proposer autre chose que mon éternel houmous, merci ! (et ta description de l’Authentique fait saliver, miam miam miam)

    • Ah bon, depuis que tu me suis, tu n’avais pas vu ma pâte feuilletée rapide et facile? Pourtant, tu es fidèle et souvent ici 😉 Tu verras, la pâte feuilletée ainsi est légère et ultra fondante. De quoi te révolutionner beaucoup de recettes…

  • Damn non, j’étais passée à côté ! Comme quoi il n’est jamais trop tard, parce qu’en effet, la flemme m’avait toujours tenue éloignée des petits feuilletés maison… Plus pour longtemps, niark niark !