L’embeurrée de chou au coing ou à un autre fruit d’automne, c’est ma feinte personnelle pour réussir à faire manger du chou à ceux que cela rebute de but en blanc. Généralement, les réticences du convive (mon « chou »), visent l’amertume et l’odeur que dégage le crucifère (le chou), et le chou (le légume) que j’avais dans mon réfrigérateur datant un peu, j’étais certaine qu’à table, mon « chou » (le convive) ne manquerait pas de dire beurk à la vue de mon chou (le légume). Pour faire bonne figue, mon chou (le légume) a cuit dans  un bon coup de beurre et a été assaisonné d’un peu de coing pour plaire à mon « chou » (le convive) et l’affaire est passé comme une lettre à la poste.

Embeurrée de chou au coing©panierdesaison-21

L’embeurrée de chou au coing peut accompagner un magret de canard au poivre, une volaille rôtie ou une côte de porc. Sans viande, un quinoa ou un riz complet lui ira très bien.

Portions: 4  Préparation: 10 mn  Cuisson: 25 mn

INGREDIENTS

  • 1 chou pommé blanc
  • 1 coing
  • 50 g de beurre
  • Fleur de sel
  • Poivre blanc du moulin (Muntok)
  • Quelques baies roses

REALISATION

  1. Ôter les premières feuilles du chou. Éplucher et laver le coing.
  2. Au couteau ou à la mandoline, émincer finement le chou en lanières. Râper le coing.
  3. Faire fondre à feu moyen le beurre dans une sauteuse ou une large casserole. Ajouter le chou, saler, poivrer, mélanger. Ajouter le coing, mélanger à nouveau. Baisser le feu.
  4. Déposer feuille de papier sulfurisée directement sur le chou, couvrir la casserole d’un couvercle, cuire à feu doux pendant 20 mn.
  5. Servir le chou parsemé de quelques baies roses écrasées.

Laisser un commentaire