Brunch au Léon de B, le brunch à la belge au laboratoire urbain de Léon de Bruxelles

Il y a des vrais dimanche (rares en ce qui me concerne) où tu assumes le lever tard, partages un brunch gargantuesque et finalises en beauté par un film génial. C’est à peu près la description de mon week-end dernier, avec en gourmandise, le brunch de Léon de B. Paris, l’enseigne laboratoire urbain de Léon de Bruxelles.

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

Il y a deux restos Léon de B. en France: l’un à Lyon, l’autre à Paris, dans le 19ème, au cœur du nouveau quartier Rosa Parks. A Paris, ce sont les immenses baies vitrées du 183 Boulevard Mac Donald qui nous accueille à peine réveillés à 11h30. Autant te dire qu’à cette heure, nous sommes les lève-tôt de l’affaire. Le resto nous ouvre ses très grands bras (ils sont adorables), dans un univers colorés, pimpant, jeune mais néanmoins ultra confortable: les petits fauteuils en feutre et les banquettes en moleskine acidulée sont les bienvenus pour se réveiller en douceur.

MAIS QU’EST-CE QU’UN BRUNCH BELGE A LA LEON? 

Tout d’abord, ce sont DEUX REPAS en un, puisque c’est un petit déjeuner classique suivi d’un repas « moules-frites ». Seulement, Léon de B. a pensé aux frileux et a enrichi sa carte d’un fish-and-frites et d’un burger maroilles frites. Car ici, on peut être définitivement « moulimique », belgeobritish ou belgeoricain, tu seras toujours sustenté avec plaisir.

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

La première partie du brunch, avec viennoiseries, pain, jus d’orange et boissons chaudes

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

Le truc qui devrait être interdit par le convention de Gourmandise? Le pot de confiture aux spéculoos à droite en bas… je dis ça, je dis rien…

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

Ensuite tu attaques soit les moules, soit tu fais dans belgeoricain avec un burger au maroilles

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

ou dans le belgeobritish avec le fish & frites à base d’églefin

C’est aussi la FRITE! car ici tout est fait dans les règles de l’art. Léon de B. se permet la frite en deux cuissons, au blanc de bœuf (la graisse de bœuf dans la pure tradition belge) et avec repos obligatoire de 2 heures avant dorure finale. Cela change beaucoup de choses, conférant au petit bâton de 1 cm de section, et de 5 à 8 cm de longueur, légèreté, digestibilité et croustillant intense, d’autant qu’on part d’une « frite sauvage », à savoir d’une binje brute (on épluche donc chez Léon de B.). 😉

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

L’art de la frite belge, part rapport à notre pomme pont neuf française? 1 cm de différence et du blanc de boeuf…

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

Quand la frite repose ainsi, comme en Belgique, c’est déjà super bon signe. 2h de repos sont nécessaires pour qu’elles refroidissent avant d’être replongée dans un bain bouillonnant et dorer à souhait. C’est de la haute cosmétique à la belge, tout comme je l’aime!

Enfin, c’est la BIÈRE: Si tu as commencé par le thé ou le café (voire le chocolat chaud pour mon accompagnant), tu ne peux pas ne pas finir par une bière pression, dont cette jolie Léon, brassée en haute fermentation, toute fruitée, entre la douceur de la blonde et la légèreté d’une blanche aux zestes d’agrumes, le tout structuré par une très, mais alors très petite amertume -histoire de te rafraîchir les idées.

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

Je viens d’apprendre qu’on dit « une » demi (sous-entendu une demi-pinte) pour avoir 25cl et non un demi (sous-entendu un demi litre, soit une pinte, donc 50cl) Mais comme en Belgique une pinte, c’est déjà une demi, soit 25cl et une gourde, un demi (litre), je m’emmêle les pinceaux. Donc à tes explications de connoisseur de haute fermentation, car mon cerveau est en train de mousser 😉

Un brunch parfait pour le lever des affamés qui vont ensuite se délecter devant Blade Runner version Imax avec un bonheur repu!

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

J’en suis! (ok je sors)

LE MENU: le brunch se compose d’un premier plateau comprenant une boisson chaude, un jus d’orange pressée frais (un vrai), 3 mini viennoiseries, un 1/4 de baguette, beurre et confitures (speculos, nutella, mirabelles et fruits rouges). Ensuite, tu choisis soit les moules-frites, le burger ou le fish& chips, servis avec des frites et une petite salade au quinoa. Enfin, tu termines par un dessert dont la fameuse gauffre 15 trous au sucre ou chantilly maison.

OUF? ben non, moi j’ai tout bien digéré et je me suis régalée. Tout cela pour moins de 20€ (bières en supplément).

Léon de B. Paris boulevard Mac Donald©panierdesaison

15 trous sinon rien, c’est obligatoire pour la gaufre.

Laisser un commentaire

2 Commentaires