A la Table du Moyen Age d’Eric Birlouez: le Je dis des livres prolonge le voyage dans le temps

A la Table du Moyen age, eric Birlouez Editions ouest france

Suite à ma visite du Mont Saint-Michel, j’ai plongé, comme je te le racontais, dans mon ancienne passion pour le Moyen-Âge. J’avais déjà énormément aimé il y a quelques années l’article de Claire Debruille dans Marmiton sur son expérience d’un dîner médiéval à Ferrandi. Je me suis délectée à lire le livre d’Erci Birlouez paru aux Editions Ouest France: A la Table du Moyen Âge, des seigneurs, des moines et des paysans.

Repas de mariée au Moyen Age

Eric Birlouez est un spécialiste de l’histoire de l’alimentation et il met en exergue ces régimes alimentaires si distincts pendant la période médiévale, selon ton rang, ton sang, ton sexe. Il y replace l’importance symbolique des aliments, leur fonction physiologique et sociologique. C’est passionnant et illustré d’une magnifique iconographie d’enluminures et d’œuvres anciennes.

Repas paysan pain et vin

Au-delà des anecdotes, comme l’habitude gardée depuis ces temps anciens de manger le melon au vin muté en entrée, Eric Birlouez décrit avec précision le « service à la française », rappelle tous ces aliments que l’on considère comme anciens et qui ne sont arrivés en Europe qu’au XVIème siècle, la place de chaque aliment dans chaque couche de la société et la prépondérance de la viande ou du poisson comme marqueur social ou religieux.

Les étuves

Les épices, bien sûr, prennent une belle part dans ce livre mais aussi le pain, les bouillies, les fèves. Le vin (ou la bière et le cidre) sont des boissons quotidiennes consommées par litres! mais souvent diluées… Les bonnes manières à table sont de mises, à une période où l’on partage son tranchoir en guise d’assiette (co-pain, com-pagnon, qui partage le pain) et son gobelet avec son voisin. La femme doit toujours manger moins que l’homme, le seigneur doit manger le plus (question de pouvoir), le lait et le fromage sont les aliments des enfants, des valets et des pauvres. Ce qui surprend souvent c’est que l’alimentation est maigre, peu de graisses dans les préparations, pas du tout dans les sauces (elles sont liées au pain ou aux légumes). Ce qui surprend aussi? Le nombre de repas par jour, très loin de nos codes actuels, et l’importance de l’alimentation comme première médecine.

Cochon

Je pourrais dire bien plus, mais je préfère t’inviter à lire ce livre riche, dense et agréablement écrit. C’est un voyage, à la racine de notre culture, aux sources de nos habitudes…

A LA TABLE DU MOYEN AGE
Eric Birlouez
Editions Ouest France, 18,50€

A la Table du Moyen Age d’Eric Birlouez: le Je dis des livres prolonge le voyage dans le temps

Balade gourmande au Salon du Fromage 2016

A la Table du Moyen Age d’Eric Birlouez: le Je dis des livres prolonge le voyage dans le temps

Soupe moyenâgeuse de poireau au curcuma et merveilleuse céramique Au Grès Perché

Newer post

Laisser un commentaire