Le Pario Eduardo Jacinto Plats

Les plats d’Eduardo, dont les petites pommes de terre au lard, ou un homard à l’emmental à tomber. D’excellentes viandes, et des poissons au taquet!

Il est indéniable que je milite pour les bons restos dans le sud ouest de Paris: c’est plus près de chez moi. Et puis, cette mode de suiveurs qui se ressemblent tous dans l’est parisien me fatigue un peu… à quelques exceptions faites d’excellence, bien entendu!

Le Pario, d’Eduardo Jacinto, n’est pas un restaurant nouveau. Mais j’y suis allée dîner deux fois tellement il me plaisait. Il est situé dans l’avenue Émile Zola, au sud du 15ème, et offre, dans un quartier plutôt vide en matière de restos (comparativement au touche touche trottoir du 11ème arrondissement), une agréable bouffée d’air gastronomique.

Le Pario Eduardo Jacinto Salle

Eduardo Jacinto, originaire du sud du Brésil, marque sa cuisine de son parcours: une influence sud-américaine, bien entendu, mais aussi une marque très franchouillarde due à son passage bistrotique chez Christian Constant. Le tout s’harmonise dans des assiettes colorées, savoureuses, hyper fraîches, où Eduardo ne manque pas de casser nos habitudes palatales en mêlant des saveurs toutes simples, assemblages dont on pourrait se récrier en crime de lèse-majesté dans un autre lieu, et qui ici, est un enchantement des papilles.

Le restaurant Le Pario est d’un excellent rapport qualité prix, associant une page à la carte assez gastro à une page en regard plus abordable, deux cartes que tu peux mélanger à ta guise, la seule différence entre les deux étant le luxe des produits. A noter que cela t’évite de jongler avec ces menus indigestes ou fleurent bon les +€ en face des assiettes qui osent la homard ou l’Aberdeen. Ici, une page est aux environs des 28€ l’autre des 50€ pour une entrée+ plat, et ça a le mérite d’être clair. Dans l’assiette, par contre, aucune différence de traitement: le tout est léché, exécuté de main de maître, et parfaitement frais.

Le Pario Eduardo Jacinto Amuse bouche

Les petites crèmes inventées en amuse bouche par Eduardo Jacinto sont une agréable et légère mise en matière qui ne te coupent pas l’appétit! Bravo!!!

Le service est affable (parfois un peu olé: je me souviens de quelqu’un en train de se gratter la jambe alors qu’il me parlait, et quand je dis la jambe, c’était la cheville… douteux) et très aimable cependant. La salle du bas est très agréable, j’aime moins l’étage… les meilleures tables étant soit contre la vitre, soit celle du fond sur la banquette.

L’autre bémol est la pâtisserie: elle n’est pas formidable. Pour les amoureux des desserts, je te conseille de rester sur les fruits ou sur le pudim (spécialité brésilienne ressemblant à la crème renversée). Sinon, les fromages (que Jeff a testés) sont parfaits et à température. La cave est bien achalandée et si tu es en fonds, de très beaux crus sont à ta portée. Sinon, les vins étrangers sont délicieux.

Le Pario Edaurdo Jacinto Entrées

Des entrées que j’adore: escargots poêlés, ravioles de homard, encornets farcis au chorizo, tartare de crabe et avocat

J’y suis allée avec mon Padawan (dernier dîner avant son déménagement loin, loin, loin… snif) et la seconde fois avec Jeff pour y fêter mon anniversaire: pour te dire que j’aime ce resto, simple, agréable et convivial. Ils me l’ont d’ailleurs fêté avec plaisir, ils avaient noté dès la résa de Jeff et n’ont pas oublié -de petites attentions qui effacent totalement l’épisode de la jambe (il arrive que l’on s’oublie parfois…).

Le Pario Eduardo Jacinto desserts

Des desserts, je retiens surtout le pudim au centre

Je te recommande donc cette jolie table, d’un très bon rapport qualité prix et d’une très bonne facture dans tous les sens du terme!

LE PARIO
54 avenue Emile Zola
75015 Paris
Entrées 11€ plats 17€ suggestions du chef autour de 30-40€
Vins au verre 5-6 €
tel: 01 45 77 28 82 (résa recommandée)

 

Laisser un commentaire