Scones tout végétal à la farine complète et aux raisins secs et point sur l’huile de palme et de colza: pour un Lundi c’est permis, je suis très raisonnable!

Scones tout végétal à la farine complète et aux raisins secs 2

Comment c’la, je m’éclate avec mon huile de colza bio? Comment ça je suis devenue addict? Meuh… non… J’en bois pas au petit déjeuner. Promis! j’en mets pô dans mon côffee.

Ou presque…

Cette huile me fascine.

Huile de Colza Bio Planète

D’abord parce qu’elle peut-être en provenance de près de chez toi. Elle est très cultivée en Europe (parfois malheureusement en ogm). En Ile de France,  les champs de colza jaune vif, au milieu du printemps, me réjouissent les yeux.  D’aucuns diront que leur odeur ne leur plait pas. M’en fous! C’est superbe. C’est du soleil sur la terre.

Dans la bouteille, mon huile de colza bio est bien épaisse, jaune d’or, presque cuivrée. Elle coule avec délectation dans mes préparations, gorgée d’Omega 3 et contrairement à ce qu’on pense, utilisable dans les préparations chaudes, à condition de ne pas dépasser 180°c (son point de fumée se situe assez haut mais elle est un peu instable sous l’effet de la chaleur).

L’huile de Colza est parfaite pour les salades, le riz et les pâtes chaudes en remplacement du beurre, mais aussi pour cuire des pâtisseries (la chaleur est constante et bien maîtrisée dans un four, quand tu le mets à 200°c, ton four, il n’atteint jamais cette température et encore moins au coeur de l’aliment). Evite juste de l’utiliser dans une poêle, car là, tu auras du mal à régler les températures et tu risques de la brûler.

Champ de Colza
Crédits photos jacinta lluch valero

Mon huile de Colza bio vient du Biocoop d’à côté, de la marque Bio Planète des Huileries Moog. L’entreprise est basée dans le Languedoc-Roussillon mais leurs graines peuvent provenir d’ailleurs -il y a une provenance de Hongrie sur ma bouteille). Ils ont une cinquantaine d’huiles, avec de vraies saveurs. Mon huile de Colza a ainsi un petit goût de noix fraîches un peu lacté, pas déplaisant du tout mais qui reste assez neutre pour aller avec tout. Les huileries Moog font aussi des mélanges d’huile (et pas seulement le sempiternel mélange 4 graines qu’on veut nous vendre sous tous les prétextes). Il y a notamment des mélanges Huile d’Olive + Colza qui est bien équilibrée en goût et en apports nutritionnel, et une huile Omega+ qui est capable à elle seule de te dégraisser les artères comme pas deux (cela n’engage que moi!).

J’utilise aussi leur huile « Cuire et poêler », qui est une huile de tournesol 100% tournesol qui grâce à la qualité des graines très riche en acide oléique et un traitement vapeur, leur permet d’éviter d’adjoindre de l’huile de palme (qui  stabilise les huiles et les prépare aux très grands chaleurs que sont les fritures par exemple). Leur choix d’éviter l’huile de palme, même bio, est un choix d’équité sociale et environnementale, et non un choix purement de santé.

Fleur de Colza
Crédits photos Tilo Hauke

NOTE SUR L’HUILE DE PALME: je te rappelle que même si l’huile de palme est riche en acide gras saturés, elles est également  riche en acides gras mono insaturés (41%) notamment l’acide oléique (celui qu’on recherche dans l’huile d’olive par exemple car indispensable à notre organisme). Elle contient également 11 % d’acides gras polyinsaturés dont l’acide linoléique qui est essentiel pour l’élaboration des membranes cellulaires. Elle contient 10 fois plus de vitamine A que la carotte (carotène),  de la vitamine E et  la plus grande quantité de tocophérols (avec l’huile de germe de blé) qui est un puissant antioxydant. Le problème de l’huile de palme dans l’industrie n’est donc pas a priori la santé mais son mode de production et son utilisation massive.
Sa production provoquée par une consommation massive par les industries à cause de facilités technologiques (elle est solide à température ambiante, comme le beurre, beaucoup moins chère et surtout apporte un supplément de croquant-croustillant aux pâtes sèches et une onctuosité ou une tenue aux pâtes non cuites comme le chocolat, la crème vanille etc.). Cette production est un désastre humain et écologique. Et c’est pour cela qu’il faut réformer les pratiques des industriels en les poussant à utiliser de moins en moins d’huile de palme, de l’huile de palme bio ou équitable et respectueuses de l’écologie.

Scones tout végétal à la farine complète et aux raisins secs

Au niveau santé: l’huile de palme n’est pas en soi un poison, si elle est en première pression à froid, vierge extra. Elle est malheureusement souvent très raffinée, voire hydro-oxygénée pour les bains d’huile de friture. C’est là qu’elle perd tous ses bienfaits et devient du mauvais gras pour toi et moi. L’autre problème santé, c’est que les industriels avaient souvent remplacé toutes les autres matières grasses par l’huile de palme, supprimant l’équilibre d’une consommation diversifiée d’aliments. Mais ce type de comportement est aussi nocif que si tu ne mangeais dans ta vie que du beurre.
Les industries agro-alimentaires ont commencé à changer, profondément, atteints par la peur de la diabolisation. Il est dommage qu’ils ne communiquent pas sur ces points: oui pour une huile de palme raisonnée et raisonnable, oui pour la défense d’une diversification des matières grasses. Oui pour le respect de la planète et de ses êtres humains dans la production de ces matières grasses ou d’ailleurs de tous leurs ingrédients.
Malheureusement, les industries qui font cet effort ont une trouille monumentale des ayatollah anti-palme. Ils ne communiquent pas dans ce sens et bardent leurs paquets de « sans huile de palme », contribuant à diaboliser encore plus un produit qui pris dans l’ensemble de l’alimentation et non en détruisant des champs d’autres cultures dans les pays producteurs, n’est pas si mauvais que cela.

C’était ma parenthèse… ——————————————————————————————————————

Donc j’utilise de l’huile de colza dans mes gâteaux, mais aussi du beurre (l’huile de palme, non, je n’ai pas les mêmes problèmes techno que les industries ou même que certains artisans,  et le germe de blé me va très bien -c’est plus facile à trouver aussi LOL). Et puis tout plein d’autres huiles (noix, pépins de raisins, noisettes, sésame toasté, pistache, etc.) histoire d’avoir un apport d’une multitude d’acides gras dans ma nourriture.

Tout cela pour dire, je mange de l’huile au petit dej. et que oui, je suis un peu addict en ce moment au colza. Je me prépare tout simplement au printemps et à mes champs de soleil!

Scones tout végétal à la farine complète et aux raisins secs 3

 

Scones tout végétal à la farine complète et aux raisins secs et point sur l'huile de palme et de colza: pour un Lundi c'est permis, je suis très raisonnable!
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Ecrit par:
Pour: 10
Ingrédients
  • 225g de farine T110
  • 1 sachet de levure chimique
  • 30g de sucre
  • 5 g de sel
  • 5 cl d'huile de colza
  • 75g de crème fraiche de soja ou de riz
  • 5 cl de lait de soja
  • 65g de raisins
  • 1 oeuf battu
Etapes
  1. Mélanger du bout des doigts la farine, la levure, le sucre, le sel, l'huile et la crème. Former ainsi du sable. Battre ensemble l’œuf et le lait. Les verser sur la pâte, pétrir un peu, incorporer les raisins et former une boule dès que la pâte n'est plus collante.
  2. Couper la pâtes en petits pâtons égaux (une 10aine). Former des boules que tu poses sur une plaque de four ou dans des moules à muffins que tu aplatis pour qu'ils fassent 2cm d'épaisseur.
  3. Préchauffer le four à 200°c.
  4. Cuire les muffins 15 minutes s'ils sont sur plaque, 20 minutes dans des moules.
Scones tout végétal à la farine complète et aux raisins secs et point sur l’huile de palme et de colza: pour un Lundi c’est permis, je suis très raisonnable!

Les merveilleux fromages de la passionnée madame Haxaire: munsters et cie!

Les invités de la Miam Box le 13 mars!

Les invités de la Miam Box le 13 mars!

Newer post

There are 3 comments

Laisser un commentaire