Refaire sa maison… c’est un peu comme l’emporter sur son dos… qui fait mal.

Escargot

Ce petit escargot traversait ma cour vendredi, par temps caniculaire. J’ai trouvé charitable de le mettre dans mes plates-bandes…

Je ne pensais pas que toucher, démolir, réfectionner ma cuisine me bouleversifierait à ce point. Bon, pour tout avouer, j’ai mal au dos depuis un moment, mais là, ca monte jusqu’aux épaules. Or normalement, je ne suis atteinte que d’une gentille sciatique qui me permet quand même de travailler.

Là, mon Dieu, je suis coincée de chez coincée. Et ce depuis qu’on a touché à ma cuisine. C’est fou ce que cette pièce m’est vitale. Je m’en rends compte. J’angoisse à mort depuis qu’elle est en chantier. On refait le sol et le plan de travail, avec, en passant, changement de l’évier qui s’avérait trop petit pour mes grilles diverses et plaques de four. Et moi, pauvre c… hum, au lieu de me projeter sur la « mêêêêrvêêêêilleuse » cuisine que je vais récupérer… ben. Voilà! Je stresse, je me tends, je coince.

Parquet

En ce moment, une partie des affaires est en bas dans la cave, l’autre partie dans le salon. L’autre pièce qui me sert généralement de refuge en cas d’angoisse pernicieuse, eh bien, cette pièce aussi est envahie par le chantier. Heureusement qu’il fait beau, je peux encore -mais jusqu’à quand?- me réfugier dehors.

Ah, ce petit escargot qui rampe avec sa petite maison… comment fait-il quand il doit la refaire? Car moi, je la sens bien sur mon dos, ma maison…

C’était radio angoissée qui te parle en direct… ou pour paraphraser qui tu sais, mais quand est-ce que je m’arrêterai de broyer de la pensée qui me taraude, pour une cuisine en plus?!!! ya des choses plus importantes quand même!!! (plus fort que moi… pfff)

Bise à tous et même sans cuisine, je reste à tes côtés durant tout l’été car j’ai fait le plein de chouettes trucs à te montrer et de recettes aussi, avant d’être toute chamboulée 🙂

Refaire sa maison… c’est un peu comme l’emporter sur son dos… qui fait mal.

Kulfi à la cardamome et nougat noir de pistaches

Refaire sa maison… c’est un peu comme l’emporter sur son dos… qui fait mal.

Dip de poivrons rouges grillés pour chips Tyrell’s Furrows

Newer post

There is one comment

Laisser un commentaire