Quiche aux oignons et au pavot Muscadet Roche de Loire 2010 Domaine des Galloires

Inspiration polonaise pour ma quiche aux oignons: en me souvenant de l’utilisation du pavot dans le fameux gâteau (makowiec ou makotch), j’ai eu envie d’entamer la tonne de pavot bleu que j’ai chez moi depuis des… lustres? Mais pourquoi j’en ai acheté autant!!! alors que je ne sais jamais quoi en faire, à part l’utiliser dans des pains. J’ai peur qu’à force il ne s’abîme -et comme je déteste jeter, tu vas manger du pavot sur ce blog, c’est moi qui te le dis 🙂

D’ailleurs, je te mets à contribution: tu m’aides? tu me donnes des idées de recette à base de pavot? steplé?

Pour accompagner cette recette, je viens de découvrir un Muscadet tout à fait approprié. J’ai en effet assisté à une soirée dégustation vins de Muscadet la semaine dernière avec un grand plaisir (tu t’en doutes).

Je suis comme beaucoup, j’ai une grande méconnaissance de ce vignoble, avec même un net a priori sur les rendements et la qualité des vins de Muscadet. Et j’ai tort! Car les derniers que j’ai goûtés, même si certains ne m’ont pas plus à cause d’une trop grande exubérance, étaient excellents… Je te propose donc de les découvrir avec moi (je suis revenue avec un petit carnet de dégustation que j’ai consciencieusement rempli) et on commence par le Roche de Loire du Domaine des Galloires 2010.

C’est un vin au nez fruité entre l’orange sanguine et le musqué. En bouche tu retrouves ces saveurs d’agrume mais avec du gras, du confit et des notes de grillé. Une jolie découverte car c’est un vin qui peut aller de l’apéritif jusqu’au dessert, qui aimera le fromage, les feuilletés, ma tarte aux oignons et au pavot ainsi que la viande blanche rôtie.  Sa longueur en bouche est très intéressante, qui en fait un vin de gastronomie. Donc on oublie un peu l’équation bâteau (hahaha) muscadet=huîtres et on se penche un peu plus sur ce vignoble qui a plein de ressources et de perles à découvrir…

Roche de Loire 2010
Domaine des Galloires
8,60€ départ cave

Quiche oignons pavots
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Ecrit par:
Pour: 8
Ingrédients
  • Pâte:
  • 150g de farine
  • 80g de beurre ½ sel
  • 1 oeuf
  • 2cl d'eau
  • Garniture:
  • 3 cuillères à soupe de pavot bleu
  • 4 oignons jaunes
  • 25g de beurre ½ sel
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • Sel fin
  • Poivre blanc Penja
  • 12cl de crème liquide
Etapes
  1. Préparer la pâte: travailler la farine et le beurre en sable du bout des doigts. Ajouter l’œuf et l'eau, mélanger jusqu'à former une boule mais sans pétrir. Étaler la pâte et la dérouler dans un plat à tarte. Placer au réfrigérateur.
  2. Éplucher les oignons et les émincer finement. Les faire cuire à feu doux dans le beurre. Les laisser refroidir.
  3. Préchauffer le four à 200°c en plaçant au plus bas du four une plaque qui chauffera en même temps (cela permet de saisir le fond de la tarte et qu'il cuise bien).
  4. Mélanger sans battre l’œuf et le jaune et la crème. Saler et poivrer. Ajouter les oignons et le pavot.
  5. Verser ce mélange sur le fond de tarte, cuire sur la plaque pendant 35 minutes. Déguster chaud.
 

 

Quiche aux oignons et au pavot  Muscadet Roche de Loire 2010 Domaine des Galloires

Les Bocuse d’Or et le dîner de gala

Quiche aux oignons et au pavot  Muscadet Roche de Loire 2010 Domaine des Galloires

Bugnes exotiques pour mardi gras et faïence de Gien à gagner (concours inside)

Newer post

There is one comment

  1. Mélo

    Hmmmm, n’a l’air bien bon tout ça, ça va transiter par mes fourneaux bien vite !

    Pour le pavot, je ne vais pas briller d’originalité, mais un bon vieux gâteau au citron et au pavot… J’a-do-re, le genre de classique dont je ne me lasse pas, ça a tendance à me mettre de bonne humeur rien qu’en ouvrant un livre de recettes à cette page ; perso, la recette que Jamie Oliver tient de sa grand-mère me plaît particulièrement.
    J’aime bien aussi glisser du pavot dans ma préparation pour paner des filets de poulet (plutôt que de la chapelure, j’aime bien réduire des croûtons à l’ail et aux fines herbes en petits cristaux, ou alors du pain rassi auquel j’ajoute de l’ail en poudre et des épices… Et du pavot, donc).
    SInon, je trouve que le pavot va aussi très bien avec les laitages, que ce soit pour parsemer un fromage (à peu près n’importe lequel, d’ailleurs, à pâte molle ou dure, à tartiner, je ne l’ai jamais pris en défaut !) ou dans un yahourt, avec d’autres trucs croquants du genre de pépites de cacao, noix de pécan, amandes ou autres…
    Rien que du très connu, mais bon !
    PS : j’aime beaucoup tes récents articles qui décortiquent des vins ou des caves, moi qui n’y connaît rien de rien, ça me titille énormément en ce moment ! Et du coup, tes articles tombent à point nommé 🙂

Laisser un commentaire