Le très gourmande foire aux vins Monoprix

FAV Monoprix affiche

Cette année, la Foire aux Vins Monoprix te promet beaucoup de belles choses. J’ai dégusté quelques flacons et je peux te dire, qu’encore une fois, Monoprix aura mon portefeuille, incontestablement!

J’aime beaucoup les acheteurs de Monoprix, ils ont des goûts qui ressemblent aux miens, ils sont conviviaux et plein de vie. En dehors des vins que je te présente ici, n’ayant pas de caviste digne de ce nom près de chez moi, je me fournis souvent en vins dans mon magasin d’Issy les Moulineaux. Mes dada du quotidien sont le champagne Devaux blanc de noir qui sera à 21.90€ pendant la FAV, le Château Hospitalet de Gérard Bertrand (8.50€), un Chardonnay Savagnin ArboisCave de la Reine Jeanne (8.95€) et le Chauteau de Ciffre en Faugères (8.50€).

La FAV Monoprix commence aujourd’hui. Il y en a pour tous les prix, avec de belles pépites par chères du tout.

Champagne Leclerc Briant

 

Je vais bien entendu commencer par un champagne, tu me connais… Monoprix entre un nouveau champagne Brut, le Leclerc-Briant, un beau flacon au nez grillé, vineux et confit comme j’aime. Cela sent le fruit mûre et évolué. En bouche, surprise, il est tout d’abord frais et vif, puis le minéral et le plaisir du vin gras qui tapisse la langue te fait dire: hmmmm. Je le dégusterais avec un excellent grana padano en apéro, avec des viandes blanches, des poissons gras, des pâtes aux truffes ce prochain Noël ou une volaille à la crème! En dessert, il aimera la bûche au caramel par contre il sera trop vif pour le chocolat ou les fruits rouges.

Champagne Leclerc-Briant Brut, 26.90€

Je continue sur les vins du monde avec deux très belles surprises. D’ailleurs je suis sur les starting-blocks pour en acheter une caisse.

Penfolds - Koonunga Hill 2014

Un Australie: le très célèbre Shiraz Penfolds de Koonunga Hills 2014: si le nez est sur le fruit mûr, un vrai nez de sirah aux mûres et cassis puissants, la bouche est réglissée, épicée, vanillée avec des notes de café et de cerise noire. C’est ultra gourmand et les tanins souples permettent de le boire avec des recettes d’été grillées tout comme des crudités tomatées. C’est le vin de la cuisine confite de la méditerranée et je n’ose imaginer ce qu’il va faire sur une moussaka ou des aubergines simplement grillées autour d’un gigot d’agneau tout moelleux.

Penfolds Koonungahill Shirza 2014, 9.90€

Leyda

Mon autre coup de coeur vient du Chili: il a été l’occasion d’un grand fou rire avec Mistercham de Malts et Houblons. Le distributeur nous en fait l’article: un Do Valle de Leyda, Leyda Reserva Pinot noir de 2015, cultivé sur un sol calcaire et granitique qui concentre le fruit mais dont la frâicheur des nuits assure ce qui réussit à mon sens le mieux au pinot: de la fraîcheur justement, du fruit léger (fraises des bois et baies fruitées) et surtout cet herbacé herbe coupée ou foin léger. Ok, on nous sert, je remue mon verre, je le porte au nez et…. « mais ça sent la beu!!! » Eh oui, il sent tellement l’herbe et les arômes empyreumatiques que j’ai reçu de plein fouet un très agréable nez de beu. Le vin est excellent, et remplit toutes ses promesses de fraîcheur, de fruité, mais il étonnera au nez et fera peut-être le bonheur de certaines de mes connaissances! 😉

Do Valle de Leyda, Leyda Reserva Pinot Noir 2015, 9€

Dauvergne Ranvier - Côtes de Bourg 2015

Allez, je te ramène en France avec des rouges dont un Côte de Bourg de chez Dauvergne et Ranvier,  2015, au 100% Malbec. C’est un vin, qui sans avoir des tanins marqués, a de la mâche, un velours qui glisse et qui emplit la bouche de cerise mûre et de menthe fraîche. Une belle élégance pour accompagner tes viandes rouges, mais aussi certains fromages à pâte dure (comté fruité) ou des pommes à la Sarladaise.

Côte de Bourg, Dauvergne-Ranvier 2015, 9€

Dauvergne Ranvier - Saint Estèphe 2014

Chez la même maison, le Saint-Estèphe relève d’un excellent rapport qualité prix: il est d’une belle bouche fruité, ronde et velouté, avec des petites touches de croûte de pain grillé. J’ai adoré.

Saint-Estèphe, Dauvergne-Ranvier 2014, 14.90€

Joseph Deshaires - Pouilly Fuissé Vignes Blanches 2011

Du côté des blancs, une petite pépite à garder jalousement sans en dire le nom avant que les convives la confonde avec un bon Pouilly-Fuissé: le Mâcon Solutré Pouilly de Joseph Deshaires 2015. Il a un nez gourmand et miellé voire quelques touches de cire. En bouche, c’est gras, gourmand puis la finale d’agrume rafraîchit le tout. Chez le même, le Pouilly Fuissé, lui, bien plus cher, mais magnifique: parcellaire (c’est-à-dire que les grappes viennent toutes de la même parcelle et ne sont pas assemblées avec celles d’une autre), vieilles vignes de 1953, ce vin ne sort que 4000 bouteilles. Mais alors, quelle gourmandise: très parfumé mais en finesse, des fruits jaunes mûrs, du gras et du grillé pour une finale toute minérale. Une merveille!

Mâcon Solutré Pouilly, Joseph Deshaires, 2015, 9.90€
Pouilly-Fuissé, Vignes Blanches, Joseph Deshaires, 2015, 20.90€

Wine glasses on a white background, from above

Dans les bouteilles d’un prix un peu plus élevé, j’ai relevé les étiquettes suivantes, vins que j’ai dégusté avec plaisir et que je n’ai parfois pas recraché tellement j’ai aimé:

Le Beaune Premier Cru Bastion Chanson Père et Fils, 2012 à 21,90€: le nez sent la framboise et le cassis. Les tanins sont présents mais souples, en finale on sent une petite pointe d’amande amère.

Le Beaune Premier Cru Les Bressandes Louis Jadot, 2013, 34.90€: Du miel et du pain grillé, ça résume ce très beau blanc, élégant et fruité mûr. Et si tu n’as pas les moyens d’une telle bouteille, penche du côté du Rully du même Louis Jadot, 2014, à 14.90€: un vin sur le gras et les même notes de miel et de pain grillé.

Si tu aimes le Riesling, le Mosel allemand Haus Klosterberg Markus Molitor a fait l’unanimité parmi mes camarades pour son équilibre entre sucrosité et acidité, sa typicité sans trop d’exubérance. Je dis pas mal, aussi, mais. Peut-être trop de typicité pour moi. 11.50€

Enfin, je garde pour la bonne bouche ce Castillon Côtes de Bordeaux du Clos du Puy Arnaud Grand Vin 2012, 24.50€, un beau rouge à bouche souple et fruité, très rond, qui plaira autant aux amateurs de Bordeaux qu’aux palais fragiles.

Clos Puy Arnaud 2012

 

 

Le très gourmande foire aux vins Monoprix

Salade de concombres au fromage de brebis

Le très gourmande foire aux vins Monoprix

La Gourmandise ne fait pas grossir: le Je dis des livres te déculpabilise

Newer post

Laisser un commentaire