Un mort dans l’arène, Cognac 2, un univers impitoyable et un jeudi des livres sanglant!

Cognac 2 Un mort dans l'arène

Je viens de lire Cognac, 2, un mort dans l’arène. Un jeudi des livres sous le signe de la BD.

La suite du premier tome de Cognac, La part des Démons vient de sortir et c’est toujours un passionnant polar dont j’attends la suite avec impatience. Je connais peu le monde du Cognac, en tout cas pas autant que celui de la cuisine, et j’avoue que Corbeyran, Chapuzet et Brahy en font une peinture qui ressemble à un nid de vipère délectable.

Cognac 2 Un mort dans l'arène_1

Enquêtant sur la mort de sa meilleurs amie, une journaliste venue dans sa région natale pour le National Geographic se heurte aux magouilles et mesquineries d’une mafia de vieux flacons ante-phylloxéra. Quelques dégustations émaillent ce tome, mais tu plonges maintenant dans des données plus techniques (et plus passionnantes) sans pour autant être largué dans le dédale des détails trop spécialistes. Ce cognac 2 devient plus sanglant aussi, où les coups pleuvent. On peut dire que les protagonistes ne reculent pas devant la manière forte voire définitive. Cela donne un rythme enlevé et tourne page à ce deuxième tome de Cognac.

Cognac 2 Un mort dans l'arène_2

La menace et l’atmosphère de plus en plus poisseuse de cet opus n’évite cependant pas quelques petites longueurs et répétitions (quand l’un des copains de la journaliste fait le tour des mafieux), cela aurait mérité un peu plus de complexité dans le scénario, mais la chute est vertigineuse et te laisse encore sur ta faim alors que tu croyais le tout résolu. Je pense que c’est toujours un peu casse-gueule d’écrire un livre qui met en scène un univers bien particulier tout en initiant le lecteur aux subtilité du sujet. Mais ici, Corbeyran et Chapuzet s’en sortent très bien, sans lourdeur, en faisant progresser l’intrigue sans artifice et en centrant réellement le scénario sur l’histoire qui ne se contente pas d’être un simple prétexte. Une BD réussie donc, une agréable façon de s’enseigner le Cognac…

J’attends donc le tome 3 en espérant qu’il est à la hauteur du rebondissement final. Avec hâte.

Cognac: 2 Un mort dans l’arène
de Chapuzet, Corbeyran, Brahy
Editions Delcourt
12€

 

Un mort dans l’arène, Cognac 2, un univers impitoyable et un jeudi des livres sanglant!

Salade de haricots rouges et tomates cerises: 3 astuces pour réussir les salades à base de légumineuses!

Un mort dans l’arène, Cognac 2, un univers impitoyable et un jeudi des livres sanglant!

Crostini melon avocat, une folle envie de soleil

Newer post

Laisser un commentaire