Côte de veau au citron vert

Côte de veau citron vert©AnneDemayReverdy02

Comme tu es toujours à ma table de repas de midi, la viande fait suite aux légumes d’hier pour former mon repas complet d’avant hier! Tu sais donc que mardi, j’ai mangé à midi, une côte de veau au citron vert accompagné de fenouil et céleri à la crème!

J’avais déjà ma dose de crème avec les légumes, j’ai donc fait sauter la côte de veau, et après sa coloration j’ai ajouté les autres ingrédients. La rapidité prime pour moi à midi, parce que je n’ai pas le temps de passer une heure à cuisiner avant de manger. Donc le but, c’est qu’en moins de 15 minutes, tout soit plié et que je me retrouve à table.

On a toujours un peu tendance à trouver la viande blanche sèche, mais c’est souvent parce qu’on la cuit trop. Le veau se mange rosé, l’équivalent de saignant. C’est-à-dire qu’il reste une grande partie de jus coloré dans le cœur de la viande (de l’eau et un peu du colorant du sang, la myoglobine, mais le sang, lui, est coagulé depuis longtemps, pas de crainte à avoir sur ce point). Ta viande reste tendre, juteuse, moelleuse… et cuite. (ps: au passage, c’est la même chose pour le porc)

Côte de veau citron vert©AnneDemayReverdy01

La cuisson rosée est parfaite, suffisante pour tuer toutes tes craintes de germes et les parasites qui n’existent plus depuis belle lurette (sauf à aller chercher un porc très très mal élevé, et sans antibiotique!)
CaptureDe plus les parasites tel que le ténia supportent très mal une température au delà de 45°c (il cuit lui aussi) et la congélation: autant dire que si ton porc vient du congélateur, tu es tranquille. Et que si tu mangeais de la viande à 45°c (c’est-à-dire cuisson très bleue pour du bœuf), cela te paraîtrait un peu tiède.

Le porc et le veau se mangent entre 55°c et 61°c (ça c’est l’indication qui tue pour le petit chimiste technologique qui plante un thermomètre dans sa viande, au risque de la faire pleurer tout son jus, mais bon, on ne lutte pas contre l’envie de bien faire ;-), n’est-ce pas?!).

Donc, ma côte de veau cuit en très peu de temps, elle garde tout son jus, ou presque (il faut bien que l’eau s’évapore un peu) et je la déguste dans la foulée avec mes légumes à la crème. Le citron vert tempère la douceur de la crème, la saveur un peu « fraîcheur » ultra bright du fenouil et du céleri se marie très bien avec l’acidité de mon citron… et je repars à mon bureau, 16 marches au-dessus, reboostée pour un tour de claquette sur clavier!

Côte de veau au citron vert
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Ecrit par:
Pour: 1
Ingrédients
  • 1 côte de veau avec ou sans os mais plutôt dans l'épaisseur
  • ½ citron vert
  • 1 cuillère à café de câpres
  • 1 gousse d'ail dégermée
  • sel fin
  • poivre blanc du moulin
  • 1 cuillère à café d'huile d'olive
Etapes
  1. Faire chauffe l'huile dans une poêle. Saler la viande et la saisir des deux côtés pour bien la colorer. Baisser le feu. Presser le citron sur la côte, ajouter ail et câpres autour, laisser finir de cuire.
  2. La viande est cuite quand au toucher, cela a la même consistance que le thénar de ta paume de main (le petit mont de chair sous le pouce à l'intérieur de la main) quand tu joins le pouce et l'index.
  3. Trois tour de poivre juste avant de servir.
  4. Bon ap!
 

 

 

Côte de veau au citron vert

Sauté de céleri et fenouil à la crème

Côte de veau au citron vert

Brioche à l’orge mondée et fleur d’oranger, brioche à ig bas

Newer post

Laisser un commentaire