Chandeleur à sucres, Index Glycémique ou Charge glycémique bas… Crêpes à la farine classique

Crêpes sans sucres ou charge glycémique bas©AnneDemayReverdy01

Les petites crêpes de devant sont les crêpes à la farine T45, celle à droite sont à la farine T55 classiques

Je vous ai concocté une semaine avec des crêpes, car le 6 2 février (merci à Cath’ -voir les coms- pour sa lecture attentive de mes posts!), chandeleur oblige, la question d’une nourriture sans trop de sucre va se poser… Je me suis penchée sur les crêpes avec des recettes classiques, comportant de la farine de blé ou d’orge, du sarrasin, des œufs, du lait, du beurre. J’ai essayé de créer des recettes de crêpes qui sans enlever le plaisir du tout, donnant des textures tout à fait proches de la crêpe classique, n’étaient pas au-dessus d’une charge glycémique moyenne (20) malgré parfois la présence de farines très hautes en Index Glycémique.

Aujourd’hui, ce sont des crêpes classiques, pas light donc dans leur concept, dont je te donne la recette. Des crêpes gourmandes donc, avec une farine qui pousse au crime (Farine de blé T45) mais avec une charge glycémique moyenne à l’arrivée et pas mal de protéines. A base de farine T45 (index glycémique de 80!), je leur ai adjoint de la farine de gluten (pour les protéines), des oeufs, du lait, du beurre. Comme tout cela était très gras, j’ai mis beaucoup d’eau. Cela donne des crêpes légères, très bonnes (selon les critères du mangeur de crêpes lambda) et sans sucre car je les ai sucrées à la stévia.

Chaque crêpe a une valeur énergétique de 100kcal chacune (j’en ai fait une douzaine), avec une charge glycémique de 19,3, ce qui est une charge moyenne. Elle peuvent être dégustées tel quel, elles sont assez gourmandes toutes nues.

A côté j’ai réalisé des crêpes moins caloriques et à la charge glycémique de 13,9. Ce sont des crêpes sucrées en cela qu’elles contiennent du sucre (le gula java) contrairement aux autres qui ne comportaient que de la stevia. L’index glycémique global est assez semblable aux crêpes précédentes: j’ai mis de la farine T55 (IG 75) et du sucre Gula Java (fleur de coco) à 35, mais comme tu vois, la charge glycémique est beaucoup plus basse. D’où l’importance de savoir manier ces deux notions.

C’est assez marrant de jouer avec les index et les charges glycémiques. Je me suis prise au jeu, alors demain et après demain, on passe à des index et des charges glycémiques tout à fait hors normes… dans les bas, bien sûr.

Crêpes sans sucres ou charge glycémique bas©AnneDemayReverdy01_1

 

Je récapitule pour ceux qui ont oublié les notions de l’index glycémique et de la charge glycémique:

  • un index glycémique indique la manière dont les glucides contenus dans un aliment vont être assimilés. C’est un indicateur de qualité des glucides que contient un aliment. On considère qu’un glucide est de bonne qualité s’il est assimilé lentement par l’organisme, lui offrant une énergie progressive au fur-et-à-mesure de ses besoins. A l’inverse, un glucide rapidement assimilé est de mauvaise qualité. On approchait cela avec les sucres lents et sucres rapides, mais les découvertes de l’index glycémique ont changé la donne de la définition. Ce ne sont plus les sucres simples ou complexes qui sont l’indicateur d’un bon sucre, c’est l’index glycémique d’un aliment (il y a des similitudes mais aussi des surprises. Le riz qui auparavant était considéré comme un sucre lent est en fait d’un index glycémique très élevé. Le riz ne peut plus être considéré comme étant une source d’énergie progressive mais au contraire comme une source de glucides qui passent très rapidement dans le sang). Plus l’index est haut, plus les glucides vont rapidement passer dans le sang (le pancréas, entre autre va fonctionner à plein et sécréter une bonne dose d’insuline) et plus tu auras de chance que ton corps, qui n’a pas forcément besoin d’autant de sucre d’un coup, le stocke sous forme de graisse (je fais simple, hein, ne me fais pas un procès en rigueur scientifique). Pour les diabétiques, c’est un réel problème: soit ils sont de type 1 et doivent s’injecter une dose massive d’insuline (avec tous les inconvénients qui vont avec), soit ils sont de type 2 et ils fatiguent encore plus leur pancréas et leur capacité encore présente d’assimiler les sucres (ils détruisent leur santé).
  • la charge glycémique d’un aliment indique non pas la qualité des glucides qu’il contient mais la quantité. En somme, manger un tout petit sucre à index glycémique très haut ne va pas forcément déclencher un raz-de-marée de glucose dans le sang si ce petit sucre est noyé dans une énorme quantité de fibres, d’eau, de protéines etc. Donc c’est l’aliment dans sa globalité et sa charge glycémique qui sera à terme importante. Tu peux te faire plaisir mais si à côté tu manges des aliments qui eux, ont un index glycémique très bas ou nul et que cela constitue la majeure partie de ton assiette.
Crêpes à la farine classique
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Ecrit par:
Pour: 18
Ingrédients
  • Crêpes farine T45, charge glycémique 19, 2
  • 200g de farine T45
  • 50g de farine de gluten (dans les magasins bio)
  • 7g de stevia en poudre
  • 1 oeuf + 3 jaunes d'oeufs
  • 25g de beurre ½ sel
  • 10 cl de lait entier
  • 15cl d'eau ou plus
  • Crêpes à la farine T55, charge glycémique 13,9
  • 100g de farine T55
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 7 g de gula java (sucre de fleur de coco)
  • 25g de veurre ½ sel
  • 15cl de lait
  • eau
Etapes
  1. Crêpes farine T45: mélanger la farine, la farine de gluten, la stevia. Ajouter les oeufs, ajouter un peu de lait, commencer à mélanger au fouet. quand la pâte est bien lisse, ajouter peu à peu le reste de lait et d'eau jusqu'à l'obtention d'un pâte à crêpe (légère mais laisse une trace de doigt sur la louche). Faire fondre le beurre jusqu'à ce qu'il devienne noisette. L'ajouter et laisser reposer 20mn avant de cuire dans une poêle chaude légèrement graissée au papier absorbant trempé dans l'huile.
  2. Crêpes farine T50: mélanger la farine, le gula java (sucre de fleur de coco), les oeufs et un peu de lait. Bien mélanger pour obtenir une pâte bien lisse, ajouter le reste de lait, de l'eau si c'est nécessaire et le beurre que tu auras fait fondre mousseux. Laisser reposer 20mn avant de cuire.
 

Chandeleur à sucres, Index Glycémique ou Charge glycémique bas… Crêpes à la farine classique

Taste of Paris: Gagne des pass premium offerts par Maille et Panier de Saison! (concours inside)

Chandeleur à sucres, Index Glycémique ou Charge glycémique bas… Crêpes à la farine classique

Chandeleur à sucres, index glycémique ou charge glycémique bas… crêpes à la farine d’orge

Newer post

There are 3 comments

  1. Cath'

    Coucou Anne,
    Il me semble que la chandeleur tombe toujours le 2 février (40 jours après Noël) mais ce qui est cool c’est que cette année Pâques est tôt et du coup mardi-gras (veille du mercredi des cendres 40 jours avant Pâques) tombe le 9 février… Donc 2 fois des crêpes en 1 semaine et avec tes recettes déculpabilisantes … Ça va passer tout seul!!!!

    1. Anne Demay-Reverdy

      Bonjour Cath’: tu as tout à fait raison. Je me suis plantée. Et d’ailleurs je note que mon mécréant de re-lecteur n’a pas relevé non plus la faute ;-)! J’ai confondu l’épiphanie et la chandeleur… quoique je n’ai jamais pu retenir la règle du nombre de jours après Noël… non plus. Mais rien ne nous empêche en effet d’allumer les lumières toute la semaine… et de manger des crêpes 🙂

Laisser un commentaire