Biscuits amandes choco coco à IG bas et des nouvelles de mon régime Peltriaux

Biscuits_amandes_choco_coco©AnneDemayReverdy-1-2

Comme tu le sais je poursuis mon régime Peltriaux depuis quelques mois et je suis à la recherche de certaines nouvelles façons de me nourrir sans pour autant tomber dans le végétarisme ou la macrobiotique. J’expérimente donc et quand le résultat me plaît, je ne manque pas de partager avec toi ma recette. Les biscuits amandes, coco, chocolat à base de farine de souchet sont un bon exemple de mes petits plaisirs sans complexes.

Bon, avec ces biscuits aux amandes, coco et chocolat, je recherche plusieurs choses comme objectifs:

  • le sucre me ralentit et me fait gonfler (ce qui est accentué en plus par mes médocs), donc je cherche non seulement à trouver des plaisirs qui ne déclenchent pas une réponse de mon pancréas comme un dingue mais qui en plus n’ont pas aussi une charge lipide énorme (le sur-gras, tu le stockes direct dit Peltriaux et j’ai tendance à le croire). Je suis donc à la recherche d’autres sucres, plus complets, à IG* bas  et riches en nutriments. Des sucres qui n’acidifient pas non plus mon corps, et qui au contraire le nourrissent de bonnes choses. Enfin, moi qui suis fan de miel, de sirop d’érable, de sucres complets etc., je cherche des sucres qui ont du goût. Par exemple, le sirop d’agave est intéressant au niveau de son IG mais il n’apporte pas à mon goût des saveurs terribles… or le sucre pour le sucre ne m’intéresse plus, autant cuisiner avec un faux sucre dans ces cas-là.
    *Définition IG: indice glycémique, la réponse du pancréas qui sécrète plus ou moins d’insuline pour stocker les sucres que l’on mange. Plus le chiffre est bas moins le pancréas réagit, moins on stocke sous forme de graisses l’aliment au goût sucré
  • je cherche des apports en protéines, et comme je n’ai pas envie de sur-gluténiser (oui, le gluten, c’est la protéine du blé) mes farines de blés, j’explore les autres farines. Je suis en ce moment sur le Lupin, le Souchet, l’Orge et le Baobab -quoique sur ce dernier la charge glucidique ne me paraît pas encore bien définie.
  • enfin, je cherche des textures. Je suis toujours avec un appui de sachets protéinés et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est du plastique. Or les légumes apportent du croquant ou du moelleux, rarement du fondant, pas du tout de croustillant. Donc je risque d’être frustrée, ce qui est le contraire de la méthode Peltriaux: plaisir est le maître mot, sinon tu ne tiens pas la distance. Biscuits_amandes_choco_coco©AnneDemayReverdy-2

Récemment, une lectrice qui était arrivée par hasard sur le blog via la méthode Peltriaux me demandait où j’en étais. Je lui avais promis de faire un point, dont acte:

Cela fait maintenant 3 mois que je suis la méthode Peltriaux. J’ai perdu en tout plus de 10 cm de tour de taille et un peu moins de 10 kilos. Voilà pour les faits bruts. J’ai surtout appris à gérer ma façon de fonctionner: je mange plus sainement, moins sucré et moins gras en règle générale mais je ne m’interdis pas les écarts (pour mon boulot, c’est indispensable) et je dois aussi compenser les médocs à savoir la cortisone qui donne tout le temps faim et fait gonfler (ballon de baudruche en perspective) et la morphine et ses dérivés qui ralentissent considérablement le métabolisme (en gros, j’ai tout contre moi pour pouvoir maigrir).

J’ai surtout modifié ma façon de cuisiner et cela m’a poussée à utiliser des ingrédients que je n’avais pas abordés auparavant. Tu vas donc trouver de plus en plus de recettes avec des farines étranges, des sucres très divers, des protéines végétales que je ne cuisinais pas beaucoup auparavant comme le tofu. Mais comme je ne veux pas forcément faire de la cuisine végétarienne ou macrobiotique ou destinées aux intolérants en tout genre (il y a d’excellents blogs pour cela, bien plus savants que moi) et que je garde mon amour de la cuisine de grand-mère (enfin plutôt de grand-père pour ce qui me concerne),  j’adapte et cherche des saveurs qui ressemblent à ce que j’aime et à ce dont j’ai l’habitude.

J’ai vu cette semaine Philippe Peltriaux et on a abordé une notion que je n’avais pas encore touchée du doigt: le plafond de verre du corps ou les paliers de stagnation. Pourquoi, quand je fais un écart, mon corps ne grossit pas forcément, et tout d’un coup, se met à prendre des kilos ? Pourquoi, quand je maigris, il arrive un moment où je stagne et où je risque de lâcher l’affaire alors que jusqu’à maintenant je maigrissais avec une constance digne de Stakhanov? Pour le médecin, on ne grossit pas quand on fait un écart. Le corps met un certain temps à s’adapter, à voir la surcharge d’aliments et à y répondre. Apparemment pour moi, après expériences diverses en écarts prolongés, une bonne dizaine de jours est nécessaire pour que mon corps se dise: « Ha, elle me nourrit comme un dingue, c’est qu’il doit y avoir une raison, je dois donc stocker.  » Inutile d’ailleurs après une prise de poids d’entamer un diète sévère, le corps ne va plus rien comprendre. Reprendre une semaine de quelque chose de raisonnable suffira à rétablir les choses. En la matière, j’ai pris ce dernier mois 1kg et demi. Il faut dire que j’ai fais des écarts tous les jours, voire midi et soir pendant ce dernier mois. Donc, je reprends une semaine avec ma phase de réalimentation: un repas normal mais sans laitages et sans fruits, le reste en sachets ou en alimentation IG bas, Lipides bas (d’où mes biscuits). Pour éviter de se retrouver à refaire les mêmes efforts, la règle idéale aurait été que je fasse toujours une journée complète de mon régime de croisière après un écart. Sauf que la vie pro n’est pas toujours ainsi faite, et la vie domestique non plus.

J’en suis à deux jours de mon régime réalimentation, et j’ai dejà redégonflé d’un kilo. Cela va finalement assez vite. Après mon corps se dira: ok, on a repris les choses en mains, s’il y a un afflux d’aliments… ben, pas besoin de stocker, elle ne le fait pas pour lutter contre une famine future!

Farine de souchet

La farine de souchet que j’ai trouvé chez mon biocoop Queue de Cerises

Alors, ces biscuits, de quoi sont-ils faits et pourquoi je me les suis fabriqués. Le matin, je mange des crêpes: jusqu’à maintenant c’était des Kot, mais ils sont en train de changer la formule, c’est assez cher et en plus la seule boutique qui les vend est à 1h30 de métro de chez moi. Donc j’ai décidé de me mettre à faire mes propres crêpes, et sûrement d’autres choses ensuite. Je suis toujours en tatonnement au niveau du goût, c’est pourquoi, tant que cela n’est pas abouti, je ne te donne pas la recette. Pour les biscuits, j’aime après déjeuner, avoir un thé et un petit biscuit. Certains soirs également, nous mangeons assez tard, et moi, dès 18h je crève la dalle. Le tea time est donc indispensable et franchement, une soupe protéinée à cette heure-là, ben ça ma lasse (le mot est faible). :-/ J’ai donc décidé de me préparer des biscuits hyper satisfaisants au niveau du plaisir et hyper light au niveau de la réponse du corps (tu noteras que je ne parle pas de light dans le sens calorique, cela fait un moment que j’ai totalement lâché cette affaire-là pour mon plus grand bien).

amanprana_gula_java_fin

Le Gula Java que j’utilise beaucoup. Un pot dure pas mal de temps, donc ne t’effraie pas du prix qui tourne autour de 15€, il te fait un nombre incalculable d’équivalents en paquets de sucre !

Mes biscuits sont donc à base d’amandes en poudre (IG nulle, riches en fibres), de la farine de souchet dont la saveur est assez neutre mais qui est très très riche en fibre et dont l’Ig est bas (IG 35), j’ai mis de l’huile de coco qui a plein d ‘avantages nutritionnels tout en donnant une saveur… coco! et pour proténéiser le tout un peu plus sans ajout de gras, j’ai utilisé du banc d’oeuf et non pas l’oeuf entier. Enfin, j’ai utilisé du sucre Gula Juva (sucre de fleur de coco) qui a une douceur pas trop prononcée et une saveur caramélisée, et qui en plus n’est pas du tout acidifiant. Il y a du chocolat dans mon biscuit: un des excellents chocolat de la pyramide Pralus. J’ai mis 15g… pour 10 biscuits, faits le compte, autant dire que c’est peanuts pour le corps et tout bénéf pour l’esprit :-)))

Voilà pour la stratégie. Voici les sources des mes connaissances si tu veux approfondir:

A la recette ? Allez… dis-toi que ces petits biscuits là, tu vas vite doubler voire tripler les quantités pour te faire une réserve. Ah, juste une dernière remarque, je les voulais moelleux, donc ils sont peu cuits. Pour plus de croquant, il faut les cuire un peu plus.

Biscuits amandes choco coco à IG bas
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Ecrit par:
Pour: 10
Ingrédients
  • 58 g de poudre d'amandes
  • 42 g de farine de souchet
  • 1 blanc d'oeuf
  • 27 g d'huile de coco (qui est solide en dessous de 25°c, ce qui est pratique pour former tes biscuits. Sinon, un petit séjour au frigo la referas prendre forme solide)
  • 25 g de sucre de fleur de coco Gula Java
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 15 g de chocolat noir de qualité fait par un chocolatier qui travaille à partir de fèves, ce qui te garantit quand même contre les ajouts de n'importe quoi
  • 4 g de levure chimique ou de bicarbonate de soude
Etapes
  1. Préchauffer le four à 200°c
  2. Mélanger tous les ingrédients pour former une pâte. La diviser en 10 petites boules, les placer sur une plaque allant au four et les écraser légèrement en disques de 5mm d'épaisseur. Les décorer à l'aide d'une fourchette (mouiller la fourchette pour éviter que cela colle).
  3. Enfourner 10 minutes 13mn pour plus de croquant.
 

Biscuits amandes choco coco à IG bas et des nouvelles de mon régime Peltriaux

Le frisson du Je Dis des livres: Horrorstör de Grady Hendrix

Biscuits amandes choco coco à IG bas et des nouvelles de mon régime Peltriaux

Potimarron farci aux chanterelles: Adeline Gratard pour la très jolie cocotte Staub

Newer post

There are 4 comments

    1. Anne Demay-Reverdy

      Merci Sophie de tes encouragements. Mon dos est toujours au même point, mais cela me permet au moins de « rénover » mon style de cuisine ;-). Bisou

  1. Mélo

    Bravo pour le chemin déjà parcouru, et beaucoup de courage pour ton dos… Les douleurs chroniques, je connais, c’est épuisant aussi psychologiquement… Du coup effectivement, le coup de pouce biscuité n’est pas de refus 🙂 force et honneur, comme dirait l’autre !

  2. ln22

    J’ai découvert votre blog la seaine dernière. Quelle belle découverte ! j’ai testé les biscuits ce WE et j’en suis ravie. Sans faire de régime, j’essaye de limiter le sucre qu’on a tendance à consommer avec excès. Je suis impatiente d’avoir les recettes des crêpes du matin à IG bas. si la recette est maintenant au point. merci !

Laisser un commentaire