Comment préparer son BBQ: toutes les astuces pour un BBQ au charbon!

BBQ coquillages

Il y a des choses amusantes dans la vie comme: assister à l’allumage d’un BBQ. Surtout quand la personne n’y arrive pas, s’énerve et que vous avez quelque part, l’estomac dans les talons.

On oublie souvent que cuire comme nos ancêtres, malgré le progrès incontestable du matériel (on a évolué quand même depuis le rond de pierres, et on ne met plus forcément le feu à la forêt pour avoir du cochon grillé!), malgré ce progrès, on constate cependant que nombre d’entre nous -surtout les hommes, il faudra d’ailleurs se demander pourquoi l’homme est passé du chasseur au cuisinier de bbq dans cette histoire- n’arrivent toujours pas à servir les côtelettes autrement que crues, brûlées, pleines de cendres, carbonisées, sèches etc.

A cela que de la méthodologie et une petite dose de zénitude: le feu c’est pas si compliqué, surtout quand c’est déjà prêt…

J’AI BESOIN DE QUOI POUR UN BBQ

D’un BBQ (c’est évident, mais cela évite les questions du genre, et si…)
De papier journal (du vrai, pas du mag en papier glacé, cela ne marche pas!)
D’allume-feu à l’huile végétal (vous oubliez l’essence, et autres allume feu qui pourraient donner une saveur, disons, pétrolière, à votre nourriture…)
D’un sac de charbon de bois (de préférence à équivalent carbone 80% de norme NF (calibre, essences de bois et respectd es forêts))

OU ET QUAND PLACER SON BBQ

Je vous déconseille le bbq par temps de grand vent! c’est déjà une des règles majeures. Par contre sous pluie finasse genre j’habite en Normandie ou au Pays Basque, pas de problème, avec de la patience, il devrait prendre quand même… Par contre, vous serez très seul devant votre foyer, les convives vous observant de la véranda ou pire, attendant affamés devant un bon feu et un verre… mais à l’intérieur, eux!

Placer le BBQ que une surface plane, et stable!, dans un endroit à l’abri du vent, mais tout de même ventilé (le long d’un mur de pierre, ou au milieu de nulle part s’il n’y a pas de vent du tout, c’est à dire: pas sous un arbre, pas sous une pergolla ou autre tissu coupe soleil, au mileu du vide, quoi!) et loin des convives (la fumée dans les yeux, c’est très moyen).

Si vous êtes l’heureux gagnant au concours « j’allume le BBQ! » ne portez pas de vêtements salissants, de voiles (vous n’êtes pas dans un harem), de synthétique -le coton brûle déjà assez bien ainsi, et munissez-vous de maniques (gants de protection contre les brûlures). Par contre, habillez-vous: vous n’êtes pas à l’abri des projection et des petites escarbilles enflammées (sur un maillot de bain, cela fait des trous, et je rappelle que cela brûle les poils ou le poitraille bronzé des hôm virils).

ALLUMER SON BBQ

L’allumer en avance surtout: un BBQ met bien 30 minutes minimum avant d’être prêt à cuire, donc, à vos montres. Si vous avez décidé de manger à 12h30, commencez à le monter à 11h30 et mettez y le feu à 12h!

– Nettoyer les cendres du réceptacle de votre BBQ. Ne pas en laisser, le feu ne respirerait pas 🙁
– Former des boules de papier journal dans lesquelles vous aurez enfermer 1 allume feu et 3 morceaux de charbon (trois boules suffisent).
– Poser les boules de papier en triangle, ajouter par dessus l’équivalent d’un ballon de foot de charbon. Allumer les boules de papier. Quand le charbon a commencé à bien prendre (il est rouge), vous pouvez en rajouter pour couvrir sur 3-4cm la surface de votre foyer (cela équivaut à une couche de charbon, pas plus, il s ‘étoufferait).
– Le charbon ne fait pas de grandes flammes, il brûle normalement assez doucement, donc pas de panique. Le laisser se consumer doucement, rougir puis blanchir (le bon stade pour la cuisson)
– Si vous manquez d’air (enfin le bbq), utilisez un éventail ou un journal pour ventiler un peu votre feu sur les côtés. Attention, quelques cendres peuvent voler…
– Important: n’abandonnez pas votre feu seul ou avec des enfants ou des ados qui en sont encore! Le BBQ et le feu, ça brûle (le BBQ monte à 1000°c facilement!!!) et aussi les humains (surtout quand ils sont petits: après cela sent le cochon grillé, cela fait beaucoup de bruit et surtout, à l’hôtpital, le BBQ c’est pas sympa…).

QUAND CUIRE SUR LE BBQ

– Quand les braises n’en sont plus: tout le charbon doit avoir brûlé c’est-à-dire qu’il doit être passé du stade de flamme puis du rouge au blanc. Une fine pellicule de cendre s’est formée sur toute la surface des morceaux de charbon. Là, c’est bon!
– Poser une grille nettoyée (brossée à la brosse métallique puis lavée),  à au moins 10cm des braises, ou une plancha. Vous pouvez aussi utiliser une poêle ou un grill en fonte (ils supportent très bien!)

Brochettes

QUE CUIRE SUR LE BBQ

– Tout, même un rôti ou un poulet si vous avez ce type de BBQ à cloche qui font d’excellents four. Vous pouvez griller des légumes, de la viande, des mashmallow, des brochettes de poisson, ouvrir des coquillages, etc.
– Cuire en premier les aliments qui cuisent vite et à feu vif: brochettes, fines tranches de…, saucisses type chipo, hamburger
– Cuire ensuite les aliments qui demandent une cuisson plus lente et à feu doux: morceaux de viande avec os, cuisses de poulet, légumes, travers de porc, etc.
– Finissez par les poisson délicats, ou les denrées qui vont vous ruiner le BBQ: les mashmallow par exemple 🙂

COMMENT CUIRE SUR LE BBQ?

– En mettant les aliments autour des braises qui seront concentrées au centre de la grille. Le feu cuit à condition de ne pas lécher la viande, le poisson, les légumes, etc. Sinon, il crâme…
– Le bbq est une cuisson lente par rayonnement: c’est la manière saine de cuire au feu sans avoir des graisses brûlées (et nocives), sans perdre de saveur, de texture etc. A cette condition, vos aliments seront cuits, tendre, juteux etc. Donc règle majeure: autour et patience!
– Les graissent ne doivent pas tomber dans le foyer et s’enflammer. Si cela arrivait, ôter tout de suite l’aliment, laisser la flamme s’éteindre puis replacer l’aliment de façon à ce que les griasses ne tombent plus sur les braises.
– Utiliser des pinces protégées pour retourner vos aliments (cela vous permettra de ne pas transpercer les viandes, les saucisses -attention, ça gicle!, de ne pas casser le poisson, de ne pas faire tomber de la fourchette et de ne pas vous brûler car: « comment cela, vous n’avez pas mis vos maniques?!)

– NE jamais rallumer le feu au milieu d’une cuisson (enlevez tout et recommencez par l’étape 1)
– NE pas arroser son feu d’eau pour l’éteindre, il s’éteindra tout seul une fois qu’il ne sera plus entrentenu (si vous avez un couvercle le mettre)
– NE jamais rajouter de charbon  de bois pendant la cuisson (nocif), ôter les aliments, refaire à partir de l’étape 1

VOILAX ^-^ A vos BBQ et maniques et les recettes, dès demain 🙂 Je suis gentille, je vous laisse la nuit pour cogiter! ^^… et dédramatiser

LE RECAP EN 10 POINTS POUR ETRE SÛR AVANT DE L’ALLUMER:

1. Le choix du charbon et de l’allume feu : de la qualité du charbon de bois et des allume-feu dépend la qualité de la cuisson et des vos aliments. Préférez un charbon de bois norme NF et un allume feu aux huile végétales.

2. L’emplacement du BBQ est important : le placer à l’abri du vent, loin des arbres, branchages ou haies, sur une surface stable et plane.

3. Quand et comment allumer : il faut laisser le temps au charbon de se consumer. L’allumer au minimum ½ heure avant la cuisson, voire une heure. Placer trois allume-feu sur la grille du foyer. Mettre un peu de charbon et allumer les allume-feu. Quand les premiers morceaux de charbon rougissent, compléter pour que toute la surface du foyer soit garnie. Laisser le charbon brûler.

4. Quand commencer à cuire : quand le charbon est entièrement recouvert d’une fine pellicule de cendres blanches. Concentrer les braises au centre du foyer.

5. A quelle distance : 10 cm minimum, c’est la distance qui doit séparer les braises de la grille de cuisson. Plus bas, les aliments brûlent mais ne cuisent pas.

6. Cuire d’abord les denrées qui ne nécessitent qu’une cuisson rapide (bœuf, agneau, brochettes), le feu est intense et saisira bien les aliments. Puis, engager les cuissons plus longues (travers de porc, cuisses de poulet, légumes grillés). Finir par les délicats poissons…

7. Laisser reposer avant de servir : c’est indispensable pour la viande, elle sera plus tendre et ne saignera pas. Les poissons aussi, 10 minutes suffisent pour que les chairs soient plus homogènes.

8. Si j’ai des flammes, mon feu est trop fort, la graisse des viandes brûle. Ôter la viande, laisser les graisses se consumer totalement, puis reprendre la cuisson sur les bords du barbecue qui est moins chaud.

9. N’hésitez pas à préparer vos viandes et vos poissons : mariner-les (voir recettes), enfiler les brochettes sur le bois d’herbes aromatiques comme le romarin pour le bœuf, le fenouil pour le poisson ou la citronnelle pour le poulet et les crevettes.

10. Quand le repas est fini, laisser la grille de cuisson au-dessus des braises, le feu brûlera toutes les particules et la nettoiera naturellement. Il suffit ensuite de frotter la grille froide à la brosse et de rincer à l’eau claire.

Bbq brochettes

News du soir: La newsletter de Panier de Saison is out, comme qui dirait!

News du soir: La newsletter de Panier de Saison is out, comme qui dirait!

News du soir: le casting de Top Chef, toutes les coordonnées

News du soir: le casting de Top Chef, toutes les coordonnées

Newer post

There are 5 comments

  1. Patrick Cadour

    Ah, voilà ce fameux barbeuk de coquillages, ce sont bien des clams en effet. Une question me taraude, la cuisson uniforme de coquillages aussi différents que la moule (coquille fine, ouverture quasi instantanée, chaire fine) et ces clams qui sont tout l’inverse.
    A part ça, je suis et je resterai un adepte de l’alcool à brûler, une giclée une fois le charbon dressé en monticule pour mieux se consumer jusqu’à l’état de braises, j’étale ensuite, et je laisse blanchir… Un truc utile, pour arrêter les flammes intempestives, du gros sel par dessus…
    Bises.

  2. Pascale (Snapulk)

    J’étais passée le lire, mais le temps que je mette un com (oui je suis un peu lente ;)), tu as déjà publié dix autres choses, quel rythme!
    Tout ça pour dire que j’ai appris suffisamment de choses pour regarder les garçons faire avec une attention critique en éveil la prochaine fois, et peut-être même pour m’y mettre…

Laisser un commentaire