La journée de la femme: parce que je le vaut bien?

La bimbo est l'avenir de la femme

Ici ou là, je peste contre cette journée de la femme (un dimanche!) qui me contrarie au plus haut point, me rappelant que je reste une minorité très visible, indispensable mais négligeable, qui se bat pour chaque avancée et voit souvent des reculs bien plus important que mes petits pas progressifs…

Pour la lecture du week-end (parce je vaut bien 2 jours et pas 24h), je conseillerai un petit livre fort instructif sur ce que nous réserve cette société occidentale si ouverte à ce que peut être la femme: un porte-manteau, mère à ses heures, parfaite sous ses dehors et si possible silencieuse.

Sylvie Barbier a été grand reporter puis rédactrice en chef de grands magazine féminins (Biba, Marie France, Marie Claire et Femme) dans lesquels a essayé de haute lutte de mettre en avant une autre image de la femme et un ton plus original que de simples pages rédactionnelles orientée par le marketing.
Sur le ton de l’impertinence, Sylvie Barbier nous plonge en 13 petites histoires dans l’enfer des conférences de rédaction, où pour fabriquer un magazine féminin, on se rend compte que la logique économique et le modèle masculin pousse les femmes à s’éteindre doucement… ou à muter en loup.

Parce que je le vaut bien! comme si je devais mériter pour être….

Sylvie Barbier, La Bimbo est l’Avenir de la femme, Chez Denoël, collection Indigne

La journée de la femme: parce que je le vaut bien?

Petits paquets de betterave aux rillettes de maquereau ou comment dévorer sa bannière

La journée de la femme: parce que je le vaut bien?

Brochettes de dinde, à la provençale et au paprika (2 variétés pour le prix d’une!)

Newer post

Laisser un commentaire